Les Chroniques des membres de La Gauche Moderne

Réalisme et Humanisme - Chronique de Jean-Loup Dujardin

Publié le 03 Mai 2012

Le 6 mai nous devrons nous prononcer et faire un choix entre deux approches de gestion de la France.

Le 6 mai nous devrons nous prononcer et faire un choix qui dépasse les attentes et intérêts à court-terme et qui déterminera une  notre avenir.

Le 6 mai nous devrons nous prononcer et faire un choix qui fasse entendre le réalisme et l’humanisme.

Le 6 mai, il ne peut et doit pas avoir  des calculs politiciens espérant peser à la faveur d'une pseudo recomposition politique.

Le 6  mai, quelle que soit l'hostilité et critiques  qu'ont pu susciter certaines déclarations droitières et/ou prises de position clivantes, nous, femmes et hommes , du centre nous ne devons pas nous tromper et devons  appeler à voter pour Nicolas Sarkozy.

Les orientations et propositions du candidat Nicolas Sarkozy confirment à la fois sa volonté de réforme et son attention à une justice sociale. Nous y retrouvons certaines de nos valeurs.  Les qualités de dirigeant qu'il a démontrées sur ces cinq années passées, sa vision, son énergie, l’expérience qu’il a acquise, l’exigence de vérité et de réforme qui est la sienne, en font le seul candidat capable traiter avec pragmatisme les problématiques générées par la crise que nous vivons quotidiennement.

Nous ne pouvons, nous contenter comme nous le suggère F Hollande  de belles paroles, d’une rhétorique prometteuse, de propositions d’études « au cas par cas », d’un projet ne prenant que peu ou prou en considération la réalité socio-économique de notre pays.

Nous, nous devons :

  • de rechercher ensemble des solutions fiables, viables  et durables en matière d’économie
  • de rétablir l’harmonie, l’équilibre, l’équité et la justice sociale, par la mise en œuvre d’un modèle/pacte social au service de tous et chacun,
  • d’agir pour l’intérêt général de l’ensemble des citoyennes et citoyens en permettant entre autre que  à chacun d’être acteur de sa vie, acteur dans la vie de la cité,
  • de reconnaître les souffrances muettes qui ne sont pas traitées et développer les actions visant à lutter efficacement contre tous les processus d’exclusion sociale, les ségrégations urbaines et les discriminations sociales,
  • de rassembler sur les valeurs et les repères républicains  qui sont les nôtres.


Sur tous ces sujets, la France a, avec de son héritage humaniste, réformiste et laïque, les cartes en main pour changer son destin et poursuivre les réformes dont notre pays a besoin pour pérenniser son redressement socio-économique.

Le 6 mai, nous devons voter pour Nicolas Sarkozy, car ;

Agir pour une France Forte c’est agir pour une France Moderne,

Agir pour une France Forte c’est agir pour une France Juste.


Jean-Loup Dujardin