La Gauche Moderne - Newsletter 32 - Sept. 2011

Si vous n'arrivez pas à lire cette newsletter, copier le lien suivant dans votre navigateur :
http://www.lagauchemoderne.org/liens/newsletter.html,9,92,44,0,0
spacer

Jean Marie BOCKEL, Jean Louis BORLOO, Hervé MORIN,  La Grande Motte une nouvelle étape dans la construction de l’Alliance Républicaine Ecologiste et Sociale
spacer

L’Alliance a réussi sa rentrée : Avec plus de 2000 participants, l’Université d’été de l’Alliance à La Grande Motte, a été un véritable succès. Non seulement par la présence de nombreux responsables et militants des partis qui composent l’Alliance, mais aussi par la qualité des débats et des échanges qui y ont eu lieu, sous le chapiteau des débats, comme dans les qui avait été choisi.

Contrairement à d'autres Universités   d’été,   ce   n’est   pas  le   bord   de   l’eau,  lesdiscussions particulières et les retrouvailles interpersonnelles, qui auront le plus fait recette pendant les réunions plénières, mais bel et bien les débats sous le grand chapiteau, remarquablement organisés par Jean-Marie Cavada, rassemblant des participants de grande qualité, sur des thèmes de l’heure.

Ce succès, qui montre la réalité en mouvement de l’Alliance, est le prélude à la mise en place prochainement, dans chaque département, d’un comité d’organisation de l’Alliance qui réunira ses responsables départementaux, dans lequel chaque composante apportera sa pierre pour développer une organisation forte sur tout le territoire, prête à affronter les élections décisives qui s’annoncent. La Gauche Moderne ne ménagera pas ses efforts pour y contribuer.

Ce succès de l’Université d’été est aussi une satisfaction pour La Gauche Moderne, puisque la Direction nationale de l’Alliance avait confié à Jean-Marie Bockel la responsabilité politique de l’organisation de ces journées, et que l’organisation opérationnelle avait été confiée au Délégué général de La Gauche Moderne, Christian Debève. L’occasion, pour notre formation de taille modeste, de montrer nos capacités et notre efficacité au service d’un projet politique, que nous présenterons dans les mois qui viennent à tous les Français.

 

> Voir toutes les galeries photos et vidéo
Où va le Parti socialiste ?
spacer

 

Tout ce qui brille n’est pas or. Les socialistes devraient méditer la maxime. Ce n’est pas en important la méthode américaine des primaires, que l’on résout l’impasse dans laquelle, depuis des années, le Parti socialiste s’est fourvoyé.
La Gauche Moderne est un parti de gauche, et le débat, tel qu’il se déroule à gauche, ne peut pas nous laisser indifférent.
À écouter le premier débat de ces primaires, ce qui apparaît, c’est surtout le vide de la pensée collective de ce parti.
Oui, on y a entendu de bonnes idées, Manuel Vals a même évoqué la TVA sociale, d’autres ont ici et là dit des choses qui ne manquaient pas d’intelligence. Mais à aucun moment on n’a entendu une vision, une perspective pour le pays et pour l’Europe.
On l’avait déjà noté, lors de la crise financière de ces dernières semaines, si on voulait connaître l’avis de l’Opposition, on ne pouvait que constater qu’il y avait autant d’avis que de candidats aux primaires socialistes, avis auxquels il fallait ajouter les points de vue de la gauche plus dure, ou plus extrême.
On le sent bien, à travers la plupart des interventions, la sensation que les anciennes recettes ne seront pas suffisantes pour diriger le pays, est présente chez les intervenants. Mais la peur n’éloigne pas le danger. Et c’est l’attitude traditionnelle qui consiste à promettre, lorsqu’on est loin du pouvoir, et à faire autre chose lorsqu’on arrive aux affaires, qui finit par l’emporter dans la plupart des discours, surtout ceux des « favoris ».
Manuel Vals, bien sur, retient l’attention, dans sa volonté de défendre les idées d’une gauche moderne, mais on sent à quel point il a une difficulté à développer pleinement la cohérence de ses positions, prisonnier du programme adopté par les socialistes.
Les propos de Jean-Michel Baylet aussi attirent la sympathie. On ne peut que partager son souci de réalisme et de pragmatisme, mais il se trouve limité dans sa capacité de convaincre. Non par les textes socialistes auxquels, radical de gauche, il n’a pas souscrit, mais par une réflexion incomplète, qui ne systématise pas sa démarche au point de proposer une démarche cohérente, mais qui lui aurait interdit probablement la porte de ces primaires…
La palette des points de vue proposés est large, de la « démondialisation » d’Arnaud Montebourg à la grande modération de Jean-Michel Baylet. Mais ce n’est pas un kaléidoscope où chacun peut trouver quelque chose qui lui ressemble qu’attendent les Français, c’est une voie une perspective, une volonté. L’époque où le parti socialiste réussissait à travers une stratégie « attrape-tout » est révolue. Les électeurs ont trop été échaudés par la réalité des politiques menées, en regard des promesses faites.
Certes les espoirs soulevés par les débuts du quinquennat de Nicolas Sarkozy, qui ont souvent pu déboucher sur des déceptions, en cette fin de mandat, placent les socialistes en position d’écoute plus favorables de nos concitoyens. On peut douter qu’ils se donnent le moyen de saisir cette opportunité.

 


spacer


spacer


> Toutes les Photos et vidéos
spacer
Pour cette première université environ 2 000 personnes sur les 2 jours, un vrai succès

> Photos samedi 10 sept.

> Photos dimanche 11 sept.
La Gauche Moderne très présente tout au long des universités d’été
> Vidéo final La Marseillaise
Christian DEBEVE Délégué Général de La Gauche Moderne désigné par l’Alliance pour piloter l’organisation
> Vidéo-reportage Universités
> Vidéo session de clôture
> Vidéo discours J-M Bockel
> Vidéo discours J-L Borloo
> Vidéo discours Hervé Morin
spacer

> www.lagauchemoderne.com

spacer
spacer
Cliquez ici pour vous désinscrire.

Conformément à l'article 34 de la Loi française du 06 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la Loi du 06 août 2004, vous disposez d'un droit d'accès, d'opposition, de rectification et de suppression des données vous concernant. Vous pouvez faire valoir vos droits en écrivant à l'adresse suivante : 89, Boulevard Magenta 75010 Paris
spacer
spacer