L'actualité de l'Union

des Démocrates et indépendants

Publié le 03 Juin 2013

UDI : François Sauvadet aborde les municipales et adoube J.-P. Morel pour Longvic

Fédération UDI de la Cote d’OR

François Sauvadet aborde les municipales et adoube J.-P. Morel pour Longvic

L'UDI, c'est parti. Et les municipales aussi. Ce samedi, François Sauvadet, tout fraîchement élu président de la Fédération de Côte-d'Or, a abordé la question des prochaines échéances électorales avec un zoom particulier sur les Municipales.

L'UDI de Côte-d'Or est dorénavant lancée après sa convention constitutive qui s'est tenue ce samedi à Dijon. François Sauvadet, fraîchement élu président de la fédération départementale, est revenu sur les échéances qui s'annoncent. Avec un zoom particulier sur les Municipales, le premier rendez-vous, en mars 2014. " L'UDI entend y prendre toute sa place pour mieux porter son projet. Les Municipales imposent d'abord le rassemblement."

Et, citant le cas de la capitale régionale : "Il faut mettre un terme le plus vite possible à la situation de compétition qui s'est ouverte à Dijon." Rappelons que deux candidats UMP, Alain Houpert et Emmanuel Bichot, veulent être tête de liste. "Je suis disponible pour trouver une solution et procéder à un large rassemblement auquel l'UDI entend participer pour une alternance à Dijon."

Car l'adversaire, c'est le maire sortant : François Rebsamen aux yeux de François Sauvadet. "Nous entendons le combattre sur le terrain des idées", a ajouté le député et président du conseil général. "Il doit assumer ses choix au niveau national (en tant que président du groupe PS au Sénat) et donner ses choix pour Dijon, une ville qui s'est repliée sur elle-même."


"Pour J.-P. Morel, ce n'est pas négociable"


Mais Dijon n'est pas la Côte-d'Or. " Nous avons l'ambition de redevenir la première force territoriale du département et de la France", a souligné le nouveau président. "Nous devons en priorité travailler le terrain, nous impliquer dans les conseils municipaux." Avec un message fort envers Longvic, seul cas cité en dehors de celui de Dijon. "Je renouvelle ma confiance à Jean-Philippe Morel pour être tête de liste. Là où nous sommes en bonne situation, on ne discutera pas. L'UDI travaillera avec ses partenaires, mais ne se trompera pas de combat." Nous avions entendu ces dernières semaines, la possibilité de la consitution d'une autre liste, UMP celle-ci, à Longvic pour monter à l'assaut de la commune dirigée par l'ancienne députée Claude Darciaux. On ne sait pas encore si l'élue PS se présentera à sa succession.

"Concernant Jean-Philippe Morel, le président a même déclaré lors de la convention que ce ne sera pas négociable", a confirmé, ensuite, Pascal Grappin qui devrait être nommé très prochainement secrétaire départemental par les instances nationales sur proposition du président. Enfin, les membres du premier bureau de l'UDI devront être élus par le conseil départemental (46 membres élus samedi) d'ici les vacances d'été.


Retrouvez cet article paru le 3 juin 2013 sur le site www.bienpublic.com