Remaniement : Communiqué de La Gauche Moderne

Communiqué


De toute évidence, le marquage à droite du nouveau gouvernement est le fait politique majeur du remaniement. Dans ces conditions La Gauche Moderne, que j’y représentais, pas plus que les autres courants ou personnalités, tels Jean-Louis Borloo ou Hervé Morin, n’y avaient plus leur place.

La dynamique de l’ouverture a laissé la place au repli sur un seul des courants historiques de la majorité.

On pouvait espérer, après trois ans et demi de participation loyale et engagée, à une politique de réforme - que nous avons toujours voulue la plus juste possible - parvenir à convaincre de la nécessité d’un nouvel élan tourné vers la cohésion sociale du pays, qui passe par la justice sociale.

La période qui s’ouvre va donner à La Gauche Moderne un nouvel espace au sein de la majorité présidentielle, une expression plus libre pour faire des propositions vigoureuses afin de continuer à mettre en œuvre les réformes dont la France a besoin, des réformes utiles, réfléchies, pérennes et justes.



Jean-Marie Bockel
Président de La Gauche Moderne