Référendum du 7 avril - Jean-Marie Bockel : « les élus étaient top ambigus »

À la préfecture de Colmar, Jean-Marie Bockel, sénateur et président du m2A s’est dit « déçu. J’ai milité pour le Oui. Je pense que nous n’étions pas assez pédagogues. Les électeurs n’ont pas compris l’enjeu qui était trop institutionnalisé, pas assez en phase avec leurs soucis de crise. Le clivage est dû à des raisons objectives. Le Haut-Rhin est loin des lieux de décision. D’autre part les élus du Haut-Rhin ont été trop ambigus, notamment le président du conseil général 68. »

Retrouvez cet article paru le 7 avril 2012 sur le site www.dna.fr