Projet de résolution « Afrique – Un continent à électrifier »

 

Communiqué de Jean-Marie BOCKEL

 

Jean-Marie BOCKEL, sénateur du Haut Rhin et ancien ministre de la coopération et la francophonie, a réuni, il y a quelques jours au Sénat, une cinquantaine de sénateurs, toutes tendances politiques confondues, devant lesquels Jean-Louis BORLOO a présenté le plan d’électrification du continent africain de sa fondation "Energies pour l'Afrique".

Ce projet répond à un impératif environnemental et humain et représente une opportunité de développement économique et social sans précédent entre l’Europe et l’Afrique.

Suite à cette réunion, les sénateurs présents ont donc, à l’unanimité, souhaité contribuer à aider l’immense projet de Jean-Louis Borloo à se concrétiser.

Pour cette raison, Monsieur BOCKEL a adressé au Président du Sénat, Gérard LARCHER, une lettre pour enclencher le processus de dépôt d'une résolution au Sénat, en application de l'article 34-1 de la Constitution.

En cas d’adoption, cette résolution, cosignée par plusieurs sénateurs, concrétisera l’engagement du Sénat à promouvoir l’action de la fondation « Energies pour l’Afrique ».

Jean-Marie BOCKEL considère en effet que la France à un rôle moteur à jouer vis-à-vis de l’immense projet d’électrification de l’Afrique de Jean-Louis BORLOO. Le Sénat, au regard de son rôle particulier dans nos institutions et dans la réflexion prospective, peut être le vecteur d’une nouvelle approche française et, plus largement, européenne, du continent africain.

 

Communiqué de Jean-Marie BOCKEL

Sénateur du Haut-Rhin

Vice-Président de l'UDI

Porte-parole en charge de la politique étrangère

et

Président de La Gauche Moderne