Mourad Souni rejoint La Gauche Moderne

Élu sur la liste socialiste de Dreux, Mourad Souni est aujourd'hui membre de la Gauche modeme. Il se défend d'être â l'UMP et explique son choix.
«Je ne suis pas à I'UMP » tonne Mourad Souni, conseiller municipal de Dreux. « Je ne me suis pas renié. Je suis tout simplement fidèle à mes plus profondes convictions. »

Mouvement social libéral
Élu à Dreux sur la liste de gauche menée par le socialiste Valentino Gambuto, Mourad Souni a quitté le parti socialiste pour adhérer en septembre 2010 à la Gauche Moderne, parti fondé par Jean-Marie Bockel qui fut ministre de Mitterrand et qui a accepté de rentrer dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy. On m'a beaucoup critiqué lorsque j'ai choisi de rejoindre ce parti. Mais je ne me reconnaissais plus dans le dogme du parti socialiste. »

Sur le plan local, les critiques de ses anciens amis ont redoublé lorsqu'il a accepté de travailler sur le problème des jeunes et du chômage, à la demande de Gérard Hamel, maire UMP de Dreux. Je veux juste
rendre service aux Drouais. Mais je ne suis pas un opportuniste. Je n'ai pas choisi l’UMP, mais la Gauche moderne qui correspond à ma sensibilité de centre gauche. »

Jean-Marie Bockel a déjà affirmé qu'il soutiendrait Nicolas Sarkozy dès le premier tour. « Mais ce n'est

que son avis. Les instances du parti se réuniront le 24 mars. C'est à ce mo
ment que nous nous prononcerons. Mais chacun gardera sa liberté de penser. C'est ce que j'apprécie dans la Gauche moderne qui est un vrai mouvement social libéral. »

Mourad Souni ne se prononce pas non plus sur les législatives. « Des discussions avec d'autres partis sont en cours. Mais, pour l'instant, il n'y a aucune investiture Gauche moderne en Eure-et-Loir. »

Article de Pascale Rouchaud paru le 26 janvier 2012 dans l'Echo Républicain