Michèle STRIFFLER de retour de GAZA

Communiqué de presse de Michèle STRIFFLER, Député européen, 1ère Vice-présidente de la Commission du Développement Rapporteur Permanent pour l'Aide Humanitaire.

Michèle STRIFFLER, 1ère Vice-présidente de la Commission du Développement, de retour de mission à Gaza, s'est déclarée choquée par l'opération militaire israélienne contre une flottille humanitaire internationale qui se rendait à Gaza faisant de nombreuses victimes. En tant que Rapporteur Permanent pour l'Aide Humanitaire, elle condamne vivement toute violence contre des convois humanitaires.

Michèle STRIFFLER, Députe européen, a quitté la bande de Gaza vendredi 28 mai, après avoir participé à une mission d'enquête du Parlement européen organisée par l'UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient). Elle a procédé à l'évaluation de la situation humanitaire à Gaza et des résultats de l'assistance financière de l'UE.

Michèle STRIFFLER, Rapporteur Permanent pour l'Aide Humanitaire affirme qu' "il est inacceptable que les autorités israéliennes aient refusé l'accès à Gaza à la délégation des députés européens". La visite a été rendue possible grâce au soutien des autorités égyptiennes dont l'aide a été vivement appréciée.

Le siège a complètement isolé les habitants, condamnés à vivre dans une pauvreté extrême. Environ 80 % de la population dépend aujourd'hui de l'aide alimentaire. Le siège affecte profondément la population et crée un marché noir, mais il fait également le jeu des factions les plus radicales qui renforcent leur pouvoir en gagnant de plus en plus d'argent: "Le siège doit être levé afin de donner libre accès à l'aide humanitaire, de permettre la reconstruction et d'offrir une nouvelle chance à l'activité économique légale et un espoir à la population" a indiqué Michèle STRIFFLER.