La disparition de Danielle Mitterrand - Une femme de convictions

La Première dame de France, qui joua pleinement son rôle pendant 14 ans, de 1981 à 1995, ne laissa pas ensevelir sous les honneurs ni l’apparat, l’esprit de militante et de combattante qu’elle avait forgé en s’engageant, en 1941, à l’âge de 17 ans, dans la résistance.
Elle a consacré toute sa vie à défendre un idéal de gauche humaniste et ouvert sur le monde. Elle n’a jamais renoncé à défendre la cause des peuples, des femmes, des hommes les plus défavorisés, jusqu’à son dernier souffle.
Danielle Mitterrand, disparue ce matin, est un exemple d’engagement et de fidélité à ses convictions


Jean-Marie Bockel
Président de La Gauche Moderne,
Ancien ministre de François Mitterrand

Le 22 novembre 2011