L’UDI appelle l’Union Européenne à renforcer sa politique de voisinage

 

Communiqué de Jean-Marie BOCKEL

 

Le quatrième Sommet du Partenariat oriental s’est tenu hier et aujourd’hui à Riga, où les dirigeants de l’Union Européenne ont réaffirmé l’importance que les Européens attachent à ce partenariat. L’UDI salue cette démarche et appelle les chefs d’État européens à s’approprier davantage notre politique de voisinage, qui est essentielle à l’affirmation de notre Politique étrangère et de sécurité commune.

Au travers de sa réflexion sur le Partenariat oriental, l’UE doit définir une politique différenciée en fonction de nos six partenaires : l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la République de Moldavie et l’Ukraine.

Mais limiter la réflexion européenne à ces six acteurs serait une grave erreur, au vu de l’importance du rôle joué par la Russie dans cette région !

Ainsi, l’UDI appelle les dirigeants de l’UE à affirmer leur politique vis-à-vis de la Russie en cette occasion :

L’UE doit maintenir son régime de sanctions, jusqu’à l’affirmation d’un consensus technique à l’OSCE sur le respect effectif du cessez-le-feu et sur le retrait des armes lourdes. Par ailleurs, L’UE doit se donner les moyens d’une mission européenne plus ambitieuse en Ukraine, si elle devait prendre prochainement en partie de nouvelles responsabilités d’observation.

L’UDI appelle l’UE à ratifier son accord d’association avec l’Ukraine : cet accord ne doit plus être reporté, il ne doit plus être renégocié ! Néanmoins, l’Ukraine doit, de son côté, conduire de manière plus déterminée le processus de réformes en application des accords de Minsk, notamment dans le domaine de l’énergie et de la corruption.

Il ne s’agit pas, et ne doit pas s’agir, de choisir entre le Partenariat oriental et un partenariat avec la Russie. La conviction de l’UDI est que l’intérêt de tous les acteurs concernés est que la Russie soit, à terme, un partenaire fiable de l’UE et de l’Ukraine.

 

Jean-Marie BOCKEL

Vice-Président de l'UDI

Porte-parole en charge de la politique étrangère

et

Président de La Gauche Moderne