Jeunesse en tête - Fédération des Pyrénée-Atlantiques

Urieta, c'est du passé et c’est dépassé. » Christian Debeve, délégué général de la Gauche Moderne, parti de l'alliance de centre droit (Ares qui regroupe également le Parti radical et le Nouveau centre), était samedi à Pau pour présenter la nouvelle direction du parti dans le département après le départ d’Yves Urieta il y a trois semaines.

Il s'agira d'une direction tricéphale et fortement rajeunie, puisque « l'animateur » du parti n'a que 29 ans. Originaire de Gabaston, Aurélien Goyetche était sympathisant de CPNT à 18 ans « pour la défense des Valeurs rurales ». Après un passage de trois ans à l’UMP, il adhère à la Gauche moderne il y a deux ans, « séduit par l'aspect social » du parti de Jean-Marie Bockel. « J'aime bouger, les challenges et j’apprécie un parti où l’on fait confiance aux jeunes » résume le successeur d'Yves Urieta.
À ses côtés, 2 femmes l'assisteront : Nathalie Deloche et Nadine Birabent, membre du conseil national, mère de trois enfants, Gantoise très impliquée dans la vie associative et sportive de sa commune et suppléante de Thibaut Chenevière pour les prochaines élections législatives dans la 1ère circonscription. Fort de 2000 adhérents au niveau national, La Gauche Moderne (et l’Ares) apporteront un soutien conséquent à leurs troupes dans le département en annonçant la venue à Pau pour la campagne des législatives de deux poids lourds du centre droit : Jean-Marie Bockel et Jean-Louis Borloo.

Retrouvez cet article paru le 19 avril 2012 sur larepublicdespyrenees.fr