Jean-Marie Bockel : Restons fidèles à notre engagement en Afghanistan

La mort de nos quatre soldats a Nijrab, qui porte le nombre de nos soldats  tombes au service de la France a 87, confirme la fragilité de notre  engagement et justifie tout autant la pérennité de la mission de  sécurisation et de stabilisation que la France s'est engagé à mener  depuis sa présence en Kapisa en 2009 et en Afghanistan depuis la fin de  l'année 2001.

La Gauche Moderne souhaite avant tout partager sa profonde douleur avec les  familles et proches des victimes françaises et celle du traducteur afghan  tombé à leurs côtés.

L'annonce du retrait anticipé des 3400 militaires français d'ici la fin de  l'année ne doit pas faire oublier la raison d'être de leur présence, et  but ultime de leur mission : être au cœur de la population afghane pour  rétablir et assurer leur sécurité, aux côtés de nos partenaires, forces  de sécurité et autorités politiques afghanes, dans une logique de  transfert complet de responsabilité d'ici 2014.

La France s'est engagée à assurer la transition de la Kapisa, comme elle  l'a fait précédemment avec le district de Surobi. Le soutien de la  population de Kapisa, celle du Gouverneur de la province et des autorités  centrales de Kaboul est connue. Rien ne viendra donc perturber le calendrier  de la transition, malgré le retrait anticipé décidé par le Président de  la République.

La Gauche Moderne s'associera à l'hommage national, jeudi prochain, dans la  Cour d'Honneur des Invalides, décidé par le Président de la République,  selon les modalités que son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, avait mis en  place après le décès des 10 soldats morts au combat en août 2008.

En tant que parlementaire, Sénateur du Haut-Rhin, je me suis associé  depuis plusieurs mois à l'initiative visant à faire respecter une minute  de silence pour chaque militaire français tombé au champ d'honneur. Je  souhaite que les Présidents des deux Assemblés, malgré le contexte  électoral et la suspension des travaux parlementaires, ne manquent  néanmoins pas cette occasion de rappeler le soutien infaillible de la  Représentation nationale aux troupes engagées en opérations  extérieures.

 

Jean-Marie Bockel

Président La Gauche Moderne