J-M Bockel soutien Dominique Faure à Saint-Orens-de-Gameville (31)

Saint-Orens-de-Gameville. Bockel, ex-ministre de Fabius et Fillon, au soutien de D.Faure

Samedi, à l’Espace Marcaissonne, l’ancien ministre Jean-Marie Bockel, est venu soutenir Dominique Faure et son équipe,. L’ancien ministre du commerce sous Laurent Fabius mais aussi ministre d’ouverture dans le gouvernement de François Fillon s’est déplacé d’ Alsace où il est président de la communauté d’agglomération de Mulhouse pour apporter son soutien à l’union pour une liste de large rassemblement conduite par Dominique Faure. Cette dernière fait volontiers remarquer que «l’on retrouve sur cette liste toutes les composantes du centre et de la droite (soutenue par Modem, UDI et UMP) mais aussi de nombreuses personnes de la société civile, pour beaucoup d’entre elles sympathisantes de gauche, en rejet de l’immobilisme de la gestion municipale durant ces 13 dernières années à Saint-Orens.» Et elle se réjouit du fait que «la venue du président de la Gauche moderne, de par son passé au Parti socialiste, apporte une caution à la tête de la liste d’opposition au maire communiste sortant.» «Vu de Paris mais aussi localement, Dominique Faure représente une réelle chance de récupérer la ville, affirme Jean -Marie Bockel.

Dominique Faure, Marc del Borrello et Alain Massa ont à cette occasion présenté les axes forts du projet de la liste Union et Avenir Saint-Orens. L’accent a été mis sur l’amélioration de la circulation dans Saint-Orens et la fluidité des transports. Les trois candidats ont ensuite abordé la nécessité de bâtir «un véritable projet urbain durable : «Nous voulons freiner l’urbanisation galopante avec 3 500 logements prévus, prioriser les travaux de voirie urgents, créer un cœur de ville qui a fait l’objet d’une large concertation, préserver les quartiers pavillonnaires…» affirme Dominique Faure.
Un pont entre Toulouse et le Sicoval

«Union et avenir» veut allier sport culture éducation et intergénérationalité. Cela passe par des services publics plus efficaces et aussi par une sécurité renforcée qui se traduira par l’augementation d ‘effectifs de la polic e municipale et la mise en place de la vidéo protection. «Nous moderniserons la ville mais «sans augmenter les taux d’impôts communaux !», promet la candidate. Enfin, elle se positionne sur l’agglomération : «Nous serons plus présents dans toutes les commissions, plus forts et donc mieux écoutés, nous défendrons les dossiers des Saint-orennais, nous serons une passerelle, un pont entre Toulouse Métropole et le Sicoval et nous défendrons des projets avec les communes voisines.


La Dépêche du Midi

Retrouvez cet article paru le 12/03/2014 sur le site www.ladepeche.fr