Démantèlement de la sécurité sociale : Marisol Touraine et la double peine

Communiqué de Brigitte MAUROY

 

Démantèlement de la sécurité sociale : Marisol Touraine et la double peine.

 

L’insuffisance des résultats du Gouvernement en matière de chômage l'incite maintenant à mettre en balance la survie de la sécurité sociale au profit d’assurances privées.

Alors que le Figaro publie ce 6 mai 2015 l'information selon laquelle le « trou » de la sécurité sociale passerait en dessous de la barre des 10 milliards d'euros pour l'année 2014, Marisol Touraine envisage maintenant « une grande réflexion » autour de la sécurité sociale et de son avenir. Or, c'est s'attaquer aux conséquences au lieu de traiter les causes : il convient de rappeler que 250 000 salariés supplémentaires permettraient d’équilibrer les comptes de la branche maladie.

S'attaquer aujourd'hui à cette réforme, dans un contexte économique difficile, va surtout constituer pour les chômeurs et les personnes à bas revenus une double peine : celle de supporter tous les jours l'affaiblissement de leur pouvoir d'achat et celle demain d'être mal soignés.

Face à cette situation, générée surtout par l'échec du Gouvernement en matière d'emploi, il y a urgence à proposer des réformes de fond. Nous avons travaillé, au Parti radical à un projet qui permettrait de contenir les dépenses de santé et sauver la Sécurité Sociale, dispositif républicain par excellence, plutôt que d'ouvrir la porte à une libéralisation aux conséquences lourdes.

Paris, le 7 mai 2015

 

Brigitte MAUROY
Déléguée Nationale chargée du projet