Communiqué : Résultats élections législatives 2012

Communiqué de La Gauche Moderne Lundi 18 juin 2012

Encore une fois, le premier parti de France est celui de l’abstention. Seulement 55% environ des Français inscrits sont allés voter. La succession des scrutins : élection présidentielle en mai dernier et élections législatives à l’occasion des trois derniers week-end, ont sans doute lassé les Français. Il y a certainement une réflexion à mener pour concentrer les différents scrutins nationaux et locaux pour éviter un niveau de désintérêt qui pourrait devenir inquiétant pour la légitimité des élus dans notre pays.

Les Français ont décidé de donner une large majorité de Députés au Président de la République confirmant ainsi leur choix d’il y a un mois. Cette nouvelle alternance électorale sous la Vème république ne peut que renforcer notre démocratie et ses institutions.

Le Parti Socialiste détient maintenant tous les pouvoirs et tous les leviers de la République : Présidence de la République, Gouvernement, majorité au Sénat et à l’Assemblée Nationale, 23 régions sur 26, une majorité de conseils généraux et de moyennes et grandes villes.
Souhaitons que cette nouvelle majorité réussisse dans l’intérêt de notre pays.

La Gauche Moderne se réjouit que chez nos alliés désormais dans l’opposition les députés élus sont très majoritairement ceux qui ont clairement adopté des positions claires vis-à-vis du Front National.
La Gauche Moderne ayant pris position systématiquement pour un front républicain dans les circonscriptions ou un candidat du FN était en lice au second tour.

Les français ont sanctionné la dispersion des candidats du centre. Plus que jamais il est nécessaire que les courants politiques de notre pays qui se situent entre l’UMP et le PS et qui partagent des valeurs communes décident de se regrouper de s’unir et de s’organiser efficacement pour constituer une force politique centrale allant du centre droit au centre progressiste et réformiste.


La Gauche Moderne, qui porte depuis sa création, la volonté d’ancrer et de pérenniser la « réforme juste » dans notre pays, mènera une opposition constructive mais déterminée en particulier vis-à-vis des futures orientations en matière budgétaire et d’éventuelles hausses d’impôts - attendues parmi les premiers dossiers de la nouvelle législature.

La Gauche Moderne  réunira un Conseil Politique National samedi 23 juin prochain.