Communiqué du Bureau Politique National - Paris, le 6 octobre 2011

Communiqué du Bureau Politique National
Paris, le 6 octobre 2011



Le Bureau Politique National de La Gauche Moderne s'est tenu autour de Jean-Marie Bockel, mercredi 6 octobre 2011.
Nombreux sont les français qui souffrent de la crise économique ou qui craignent son approfondissement. À ces difficultés, s’ajoute, pour une grande majorité d’entre eux, un doute, voire une perte de confiance dans les politiques, majorité ou opposition, pour trouver une issue a leurs difficiles problèmes de tous les jours. Le devoir de tous les responsables politiques est de prendre la mesure de la gravité de ces crises conjointes, de l’économie et de la politique.
Les Français attendent les reformes indispensables au retour de la prospérité, ils attendent un discours de vérité et de volonté. L’élection présidentielle qui vient doit être le moment de l’exprimer.
Le Bureau Politique National de La Gauche Moderne prend acte du retrait de candidature de Jean-Louis Borloo. L’élection présidentielle est la rencontre d’un homme et du pays, elle n’est pas un scrutin essentiellement partidaire, c’est à chacun de dire si, en son âme et conscience, il est candidat à cette fonction. Le choix de Jean-Louis Borloo est donc, en cela, pleinement fondé et respectable.
La construction de l’Alliance Républicaine, Écologiste et Sociale, son renforcement, pour être capable de proposer à nos concitoyens les voies de sortie de ces deux crises est, à nos yeux, une nécessité maintenue. Le scrutin présidentiel n’est pas encore devant nous. Le temps est celui du débat sur le programme et les perspectives, pas encore sur les femmes et les hommes qui peuvent les incarner. Dans ce cadre nous avons noté le sens que souhaite donner à sa candidature Hervé Morin, président du Nouveau Centre, co-président de l’Alliance.
La Gauche Moderne décidera lors de son prochain congrès du choix du candidat qu’elle soutiendra à l’élection présidentielle.
Autour de son Président, La Gauche Moderne prendra sa place dans la bataille politique pour la construction d’une majorité présidentielle large, au printemps prochain, qui redonne courage et espoir à nos concitoyens.