Communiqué de presse de La Gauche Moderne : A propos des journées de grève

Communiqué de presse de La Gauche Moderne

A propos des journées de grève

La Gauche Moderne prend acte de cette sixième journée de mobilisation qui a rassemblé des cortèges de salariés bénéficiant du renfort des lycéens ce mardi 19 octobre. Elle observe que le taux de participation à la grève est en baisse dans de nombreux secteurs à l’exception de la pétrochimie.
Mais si elle entend l’inquiétude du monde du travail, elle ne peut souscrire aux tentatives de radicalisation d’un mouvement qui risque de se fourvoyer dans une impasse protestataire dont le pays n’a pas besoin.
La Gauche Moderne entend réaffirmer son soutien à la démarche de la réforme de notre système de répartition voulue par le Président de la République et le gouvernement. Elle en appelle à la responsabilité de l’ensemble des acteurs. Ni le parlement ni le pays tout entier ne peuvent être pris en otage par un mouvement qui ne porte en lui-même aucun débouché politique.
Qu’il s’agisse de l’approvisionnement des stations d’essence, des débordements violents en marge des manifestations lycéennes, ou encore des blocus d’établissement scolaires  il existe un vrai risque de dérive que La Gauche Moderne ne saurait cautionner.
La justice sociale ne peut se concevoir sans respect de l’ordre public. L’exercice du droit de grève et de manifestation ne peuvent justifier le recours à des formes d’actions violentes comme celles que nous avons vu se multiplier ces derniers jours.
La Gauche Moderne rappelle que nous avons le devoir de garantir la pérennité de notre système de retraite par répartition. Une majorité existe dans le pays qui a fait le choix d’une réforme courageuse et équilibrée, elle est issue des urnes, nul ne peut en contester la légitimité.
Enfin, La Gauche Moderne entend exprimer sa consternation à l’égard d’une opposition socialiste qui masque son absence de projet alternatif par une surenchère qui l’a conduit à souffler sur les braises du mécontentement et même à entraîner une partie de la jeunesse dans un mouvement aventuriste et sans contenu.
Fidèle à sa devise de réforme juste, La Gauche Moderne souhaite faire entendre la voix de la raison afin que le pays surmonte les écueils de la division et de la radicalisation. Elle réaffirme son soutien au Président de la République et lui renouvelle sa confiance dans la voie qu’il a tracée contre toutes formes d’immobilisme.

Paris, le 19 octobre 2010