Communiqué de Jean-Marie BOCKEL

Attentat à Charlie Hebdo


Les assassins qui ont commis cet attentat ne sont pas des musulmans. Ce sont des obscurantistes haineux qui usurpent l’islam. À cet égard, les réactions des autorités de l’islam français sont l’honneur de la République.

Les victimes de cet attentat sont des journalistes, gardiens de la liberté d’expression et d’information, et des policiers, gardiens de la paix et de la sécurité. Au symbole de ces cibles doit répondre la clarté de notre message républicain : la France unie refuse de céder à la peur.

Honorer la mémoire des victimes journalistes nous commande de protéger la liberté d’expression et d’information quoi qu’il nous en coûte. Honorer celle des victimes policières nous donne le devoir de protéger la paix civile, en retrouvant et en punissant les assassins.

Mes pensées les plus sincères vont aux familles, amis et collègues des défunts et des blessés. Mes condoléances vont aussi au peuple français tout entier, que cette horreur fait souffrir dans sa chair.

Jean-Marie Bockel

Vice-Président de l'UDI et Président de La Gauche Moderne