Communiqué : 1 an après l’enlèvement des 276 lycéennes nigérianes par Boko Haram

 

Il y a un an, 276 jeunes filles étaient enlevées par Boko Haram. Elles sont depuis lors introuvables.

Fortement mobilisées au moment de la capture, la communauté internationale et l’opinion publique mondiale ne doivent tomber ni dans l’indifférence, ni dans le fatalisme, ni dans la banalisation du mal.

Il importe qu’au contraire elles restent mobilisées contre la barbarie obscurantiste qui usurpe l’islam pour propager, entre autres horreurs, l’esclavage des jeunes filles.

Un an après, l’UDI n’oublie donc pas. Elle réitère son soutien aux victimes, à leurs proches et à leurs familles. Elle appelle à une mobilisation générale pour éradiquer Boko Haram.

 

Communiqué de Jean-Marie BOCKEL

Vice-Président de l'UDI

Porte-parole en charge de la politique étrangère

et

Président de La Gauche Moderne