Bockel prêt à s'engager dans la construction d'une confédération centriste

Le président de la Gauche Moderne, Jean-Marie Bockel, s'est dit prêt jeudi 12 juillet à s'engager dans la construction d'une confédération centriste avec Jean-Louis Borloo mais sans brûler les étapes, en se donnant les moyens de la réussite.

"La première question, c'est de vérifier qu'il y a bien une volonté politique de se rassembler entre centristes, la seconde, c'est de se demander quel message on entend porter. Dire que l'on a des valeurs communes n'a pas empêché l'échec de l'ARES", a dit M. Bockel.

Plusieurs partis centristes dont le Nouveau centre, le Parti radical et la Gauche Moderne s'étaient regroupés en 2011 dans une confédération, l'ARES. Mais cette expérience a tourné court dans une bataille de leadership pour la présidentielle. Fort de cette expérience, les ex-partenaires souhaitent aujourd'hui relancer une démarche d'union. (AFP)

Retrouvez cet article parue le 12 juillet 2012 sur le site www.lemonde.fr