Bockel : la poussée du FN est due à la «droitisation» de la majorité

Le parti Gauche moderne (partenaire de l´UMP) de Jean-Marie Bockel a vu une conséquence de la «droitisation» de la majorité dans la poussée du Front national, dimanche aux élections cantonales, tout en appelant ses électeurs ne pas donner «une seule voix» au FN.
«Si l’opposition reste incapable de proposer au pays une perspective crédible, la majorité voit l’électorat sanctionner lourdement sa droitisation, dont le remaniement gouvernemental de l’automne a été le premier symbole», écrit dans un communiqué Gauche moderne (ex-secrétaire d´Etat d´ouverture, M. Bockel a quitté le gouvernement lors du dernier remaniement).
«Dans les cantons où la majorité est absente, et où seuls le Front national et l’opposition sont face à face, la Gauche Moderne appelle à ce que pas une seule voix, pas un seul élu du FN ne puisse venir de ceux qui lui ont fait confiance au premier tour», ajoute le parti du sénateur du Haut-Rhin.

Retrouvez cet article paru le 20 mars 2011 sur L'Alsace.fr