Bockel instaure l'UDI Guyane

L'UDI Guyane a été officiellement créée dimanche soir à Cayenne :

Le vice-président de l'Union des Démocrates et Indépendants, Jean-Marie Bockel, était en Guyane pour la constitution de la fédération guyanaise du parti, dimanche. Franck Dubos en a été élu président.

Dimanche soir, l'UDI (1) Guyane a été officiellement fondée à Cayenne. Le parti politique de centre et de centre-droit, lancé en septembre 2012 par Jean-Louis Borloo, trouve ainsi une assise locale. Franck Dubos en a été élu président, Julien Valette a été désigné délégué départemental. L'instauration du parti s'est déroulée en présence du sénateur Jean-Marie Bockel, ancien ministre, vice-président du parti, arrivé le jour même en Guyane.
L'UDI Guyane compte une cinquantaine d'adhérents, indique Franck Dubos. Sans personnalités politiques d'envergure : « Nos adhérents sont issus de la société civile : des chefs d'entreprise, des fonctionnaires, des salariés [...]. Nous allons nous construire nous-mêmes, avec des idées neuves. Des gens de l'UMP ont frappé à la porte, mais nous n'avons pas acquiescé. Nous voulons être sincères auprès de la population. »
MUNICIPALES : QUATRE LISTES SOUTENUES
La création de l'UDI Guyane coïncide en effet à un moment où les partis politiques nationaux (UMP en premier lieu) ne sont pas en grande forme localement. « Un certain nombre de formations nationales ne se trouvent pas dans une bonne situation, confirme Jean-Marie Bockel. Il y a, de la part de la population, une attente du centre, qui va du centre-gauche au centre-droit » .
Pour les élections municipales, le parti soutient quatre listes : celle de Marie-Laure Phinéra-Horth à Cayenne (dont Franck Dubos fait partie), celle de Juliana Rimane à Kourou, celle de Joëlle Sankalé-Suzanon à Rémire-Montjoly et celle d'Edmard Elfort à Saint-Georges de l'Oyapock. L'UDI Guyane compte également peser sur les prochaines élections européennes, qui se dérouleront fin mai : « Nous sommes des Européens convaincus, explique Franck Dubos. Nous nous attacherons à faire comprendre l'importance de l'Europe. »
(1) L'UDI fédère cinq formations politiques : le Nouveau Centre, le Parti Radical, l'Alliance Centriste, la Gauche Moderne et la Force Européenne Démocrate.

(Photo : Stéphanie BOUILLAGUET, France-Guyane)

Retrouvez cet article de Stéphanie BOUILLAGUET paru le mardi 18 mars 2014 sur le site www.franceguyane.fr