Bockel fidèle à l’Élysée liberation.fr 18/09/2010

S’il n’en reste qu’un, ce sera lui. Dans le gouvernement remanié, l’ex-strauss-kahnien Jean-Marie Bockel se verrait bien en dernier ministre d’ouverture. Contrairement à ses collègues Kouchner ou Amara, il a assumé sans état d’âme le discours de Grenoble. Samedi, à Mulhouse, il a invité Borloo aux rencontres de son petit parti, Gauche moderne. Bockel veut montrer que s’il n’a aucun problème avec son collègue de l’Intérieur, Hortefeux, il se sent surtout en phase avec le centrisme du ministre de l’Ecologie. En clair : Bockel est volontaire pour rempiler dans un hypothétique gouvernement Borloo.

Retrouvez cet article paru le 18 septembre 2010 sur liberation.fr