Auch. Trois questions à Jean-Marie Bockel : de gauche... mais à droite

Publié le 10 Avril 2012

Interterview parue le 10 avril 2012 sur ladepeche.fr

 

Ancien membre du Parti socialiste, Jean-Marie Bockel, sénateur, président de Mulhouse Alsace agglomération, il a quitté le PS après l'élection de Nicolas Sarkozy pour fonder son propre mouvement, la Gauche moderne et entrer au gouvernement. Il y fut tour à tour secrétaire d'État chargé de la Coopération et de la Francophonie (juin 2007), secrétaire d'État à la Défense, aux Anciens combattants (2008-2009), secrétaire d'État à la Justice (2009-2010). Invité par l'UMP 32, il est accompagné de Jérôme Chartier, député UMP du Val-d'Oise, pour participer à une réunion publique, ce soir à 20 heures, salle des Cordeliers à Auch.

LIRE LA SUITE


Bockel en outre-mer pour Sarkozy

Publié le 10 Avril 2012

Président de la Gauche moderne, qui a très largement voté un soutien à Nicolas Sarkozy, Jean-marie Bockel s’est rendu en Guyane et en Martinique, où son parti a des liens avec des formations locales. Mardi soir, l’ancien ministre d’ouverture a tenu un meeting à Cayenne, en présence du président du conseil régional Rodolphe Alexandre et de l’ex-ministre UMP Léon Bertrand. Mercredi soir, en Martinique, il a tenu une réunion publique à Saint-esprit. Bockel fait partie des 500 parrains de Sarkozy, tirés au sort par le Conseil constitutionnel.

 

Aricle paru le 2 avril 2012 dans le Figaro


3 questions à Philippe Petit

Publié le 04 Avril 2012

PHILIPPE PETIT, président du MLP (Mouvement libéral populaire), candidat sur la circonscription du Sud

« L'essentiel est d'être fidèle à ses idées ! »

Vous êtes pour la cinquième fois candidat aux législativessur la circonscription du Sud. Cela devient une habitude. Vous y croyez vraiment ?

Quand on fait de la politique, on y croit toujours. Quand on est responsable d’un parti politique depuis vingt ans et qu’on est fidèle à son idéologie, on y croit. D'autres se sont présentés cinq fois également, sans avoir plus de bonheur que moi et ils y croient. L'essentiel est d’être fidèle à ses idées et je le suis.



LIRE LA SUITE


Martinique : Jean-Marie Bockel en mission pour Sarkozy

Publié le 04 Avril 2012

PRÉSIDENTIELLE. Ancien secrétaire d’État à la Justice et président de La Gauche Moderne, Jean-Marie Bockel est passé le 28 mars 2012 à la Martinique pour soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy et de... Philippe Petit.

Arrivé hier après-midi, Jean-Marie Bockel devait repartir aussitôt dans la soirée pour rentrer dans sa ville de Mulhouse où l'attend un conseil de la communauté d'agglomération. Mais entre-temps, c'est avec Philippe Petit, président du MLP (Mouvement libéral populaire) qu’il a rapidement rencontré quelques socioprofessionnels (agriculteurs, marins pêcheurs), sur la circonscription du Sud essentiellement, avant de tenir, en début de soirée une réunion publique de soutien à Nicolas Sarkozy. « C'est l’homme de la situation. N’oublions pas que nous sommes dans un contexte de crise internationale et qu’il faut de la volonté, de la détermination. François Hollande, je le connais bien, puisque je l'ai fréquenté au PS où je suis resté plus d’une trentaine d'années. j'ai essayé de le convaincre de la nécessité de réformer le parti socialiste. Ce qui demandait de l'audace. Il n’en avait pas. Il n’en fait toujours pas preuve. » affirme l'ancien ministre du gouvernement Fillon.


LIRE LA SUITE


Bockel en Guyane : « L'Outre-mer, chantier important pour Sarkozy »

Publié le 02 Avril 2012

Guyane 73 et l'UMP, lors du meeting de lancement de la campagne de Nicolas Sarkozy, ont invité les Guyanais à renouveler leur confiance au président sortant. Les socialistes de Guyane, comme François Hollande, ont été sévèrement taclés.

« L'Outre-mer est un chantier important » pour Nicolas Sarkozy, a souligné Jean-Marie Bockel, ancien membre du gouvernement et ancien socialiste comme Rodolphe Alexandre. Comme beaucoup, il a loué le courage du président face aux reformes difficiles mais nécessaires. « Malgré la crise, la Guyane a pu bénéficier d'efforts importants, a repris Jean-Pierre Roumillac. C'est ce gouvernement qui a reconnu que la Guyane devait bénéficier d'une enveloppe de rattrapage. » Comme lui, beaucoup d'orateurs ont semblé avoir occulté le prédécesseur de Sarkozy, Jacques Chirac.

 

LIRE LA SUITE


La Gauche moderne soutient Sarkozy - Le Figaro.fr

Publié le 25 Mars 2012

Le mouvement La Gauche moderne (GM) de Jean-Marie Bockel, réuni samedi en convention nationale, a apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, annonce cette formation dans un communiqué.

"76,29% des délégués ont approuvé" une motion de "synthèse" concernant l'élection présidentielle, et "23,71% se sont abstenus. Aucun délégué ne s'est prononcé contre", écrit La Gauche Moderne dans un communiqué.

Jean-Marie Bockel a été membre de plusieurs gouvernements Fillon jusqu'en novembre 2010, comme secrétaire d'Etat à la Coopération puis aux Anciens combattants et enfin à la Justice.

Retrouvez cet article paru le 24 mars 2012 sur le figaro.fr


Une Convention Nationale très réussie

Publié le 24 Mars 2012

Communiqué de La Gauche Moderne
Suite à la Convention nationale du 24 mars 2012



La Convention Nationale de La Gauche Moderne s’est tenue à Paris ce samedi 24 mars en présence de très nombreux délégués venus de toute la France, métropolitaine et de l’ Outre-Mer.

Cette réunion a permis un débat de fond très riche autour des idées et propositions de La Gauche Moderne :

L’éducation comme fondement de notre république

L’emploi, comme priorité

La solidarité comme outil de cohésion sociale

La santé pour tous et chacun

La justice comme socle de l’égalité

L’Outre-mer comme richesse pour la France.

Concernant l’élection présidentielle, la motion présentée par la direction du parti a fait l’objet après débat d’une synthèse avec les deux autres motions.

Ce texte, joint en annexe, rappelle notre engagement dans la Majorité Présidentielle depuis 2007, les valeurs de La Gauche Moderne et ses propositions pour les campagnes présidentielles et législatives à venir. Elle se conclut par un soutien clair au candidat Nicolas Sarkozy.

76,29% des délégués ont approuvé cette motion, et 23,71% se sont abstenus. Aucun délégué ne s’est prononcé contre. Jean-Marie BOCKEL, le Président de La Gauche Moderne a conclu la Convention nationale en remerciant La Gauche Moderne de s’engager à présent à ses côtés dans la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et ce, dès le premier tour.

 


Texte de la Motion adoptée par La Gauche Moderne le 24 mars 2012

Publié le 24 Mars 2012

Convention du 24 mars 2012
Des Réformes Justes pour une France Forte


La motion présentée par la direction du parti a fait l’objet après débat d’une synthèse avec les deux autres motions.

Ce texte, rappelle notre engagement dans la Majorité Présidentielle depuis 2007, les valeurs de La Gauche Moderne et ses propositions pour les campagnes présidentielles et législatives à venir.  Elle se conclut par un soutien clair au candidat Nicolas Sarkozy.

76,29%des délégués ont approuvé cette motion, et 23,71% se sont abstenus.  Aucun délégué ne s’est prononcé contre. Jean-Marie BOCKEL, le Président de La Gauche Moderne a conclu la Convention nationale en remerciant La Gauche Moderne de s’engager à présent à ses côtés dans la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et ce, dès le premier tour.

 

LIRE LE TEXTE DE LA MOTION


Programme de la Convention Nationale - samedi 24 mars 2012

Publié le 20 Mars 2012

Hôtel de l'Industrie "société d'encouragement de l'industrie"
4, place St Germain des Prés 75006 PARIS
Localiser


Programme de la Convention Nationale de 9 h à 16h

9h00 Accueil
9h45 Début des travaux - introduction des débats
10h00 - 11h30 Débat de politique générale
11h30 - 11h45 Intervention de Jean Marie BOCKEL
11h45- 13h45 Présentation des propositions
13h45 - 14h45 Buffet campagnard sur place
14h45 - 15h45 Présentation de la motion adoptée au Conseil Politique National
15h45 Discours de clôture de Jean Marie BOCKEL


Réaction aux discours de Nicolas SARKOZY et de François HOLLANDE

Publié le 05 Mars 2012

Communiqué de La Gauche Moderne


La quasi simultanéité des discours, cet après midi, de François HOLLANDE et Nicolas SARKOZY a permis aux Français de bien mesurer le choix qu’ils auront à faire dans 50 jours. Le débat présidentiel a retrouvé le niveau que peuvent en attendre les citoyens après les provocations de Bayonne et les amalgames douteux de Nancy.

Nicolas SARKOZY s’est adressé aux Français très directement, sans fioritures et sans détours. Il a abordé les vraies questions que se posent les Français sur la Justice et l’immigration, avec courage et lucidité. Il a rappelé les valeurs de notre République et ses exigences. Dans la République, il n'y a pas de place pour le communautarisme et pas davantage pour la discrimination.

François HOLLANDE dans un discours habile et ciblé sur certaines clientèles électorales, a disserté sur les hauts fonctionnaires et ne s’est pas montré en phase avec les sujets qui préoccupent les Français.

 

LIRE LA SUITE


Présidentielle - Bockel : « Ne pas oublier la solidarité »

Publié le 12 Février 2012

Jean-Marie Bockel, vous êtes sénateur du Haut-Rhin (Gauche moderne) : l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy sur un positionnement très à droite remet-elle en question votre soutien au chef de l’État ?

J’ai lu sans a priori idéologique l’entretien qu’il a donné au Figaro Magazine. Je n’ai pas vu que le président chassait sur les terres du Front National, mais qu’il voulait chasser le FN de ses terres.

Deux points sensibles ont suscité des réactions très excessives. Concernant le chômage, l’idée que la période d’indemnisation ne soit pas passive ne stigmatise pas les chômeurs, au contraire. On n’a pas fait tout ce qu’il faut pour préparer les gens à retrouver de l’emploi ; la réforme de la formation professionnelle est un vieux serpent de mer. La façon dont sont dépensés les 30 milliards d’euros qui y sont consacrés est un scandale français, puisque seulement 10 % des chômeurs en profitent.

LIRE LA SUITE


Communiqué du MLP Mouvement Libéral Populaire parti associé à La Gauche Moderne en Martinique

Publié le 09 Février 2012

Fort-de-France, le 8 Février 2012

« Le Mouvement Libéral Populaire condamne sans ambages les propos du ministre Claude GUEANT, coutumier des provocations douteuses qui contribuent à l’appauvrissement intellectuel et au révisionnisme.

Toutefois, le MLP demande au PPM, et en particulier à son président le député Serge LETCHIMY, de ne pas céder à la provocation en pratiquant une surenchère excessive mal interprétée.

Le MLP appelle à l’apaisement par le maintien de la visite républicaine du ministre Claude GUEANT à la Martinique, en proposant un discours pédagogique sur les civilisations pour dépasser toutes les idéologies malsaines productrices de haine. »

Philippe PETIT


Réaction de La Gauche Moderne à l'intervention du Président de la République

Publié le 30 Janvier 2012

Le Président a présenté aux Français plusieurs mesures qui répondent directement à leurs préoccupations prioritaires : emploi, logement, retraites et préservation du niveau de protection sociale.
La Gauche Moderne qui a toujours considéré que la dimension sociale d'une politique économique était un paramètre indispensable se retrouve dans plusieurs de ces mesures qu'elle a depuis longtemps appelée de ses voeux (emploi des jeunes, allégement du coût du travail, favoriser la construction de logements, taxe sur les transactions financières....).
Le Président a montré sa détermination face à la crise et l'orientation des mesures annoncées va dans la direction que nous souhaitons, une France plus moderne et plus juste.


Jean Marie BOCKEL
Président de La Gauche Moderne


François Hollande en reste à la social démocratie à l’ancienne

Publié le 30 Janvier 2012

Jean-Marie Bockel sur le sitewww.newsring.fr dans le cadre du débat "Hollande ferait-il mieux que Sarkozy ?"

Tout n’est pas à jeter aux orties, dans le projet qu’a présenté François Hollande ce jeudi 26 janvier. Pour avoir été longtemps engagé au PS, je peux me permettre de livrer un regard objectif sur un projet qui me semble se référer à une « social-démocratie à l’ancienne ».

Je ne pense pas les conditions réunies pour que ce projet soit mis en œuvre dans le contexte que nous connaissons, sauf à faire courir à la France un grand danger. Les dépenses prévues, les promesses catégorielles contenues dans ce projet, ne manqueront pas de fragiliser un retour à l'équilibre de nos comptes publics. La France a engagé des efforts importants de compétitivité, et pris des engagements forts en ce sens avec ses partenaires européens – ils ne peuvent être remis en cause.

LIRE LA SUITE


Mourad Souni rejoint La Gauche Moderne

Publié le 27 Janvier 2012

Élu sur la liste socialiste de Dreux, Mourad Souni est aujourd'hui membre de la Gauche modeme. Il se défend d'être â l'UMP et explique son choix.
«Je ne suis pas à I'UMP » tonne Mourad Souni, conseiller municipal de Dreux. « Je ne me suis pas renié. Je suis tout simplement fidèle à mes plus profondes convictions.

Mouvement social libéral
Élu à Dreux sur la liste de gauche menée par le socialiste Valentino Gambuto, Mourad Souni a quitté le parti socialiste pour adhérer en septembre 2010 à la Gauche Moderne, parti fondé par Jean-Marie Bockel qui fut ministre de Mitterrand et qui a accepté de rentrer dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy. On m'a beaucoup critiqué lorsque j'ai choisi de rejoindre ce parti. Mais je ne me reconnaissais plus dans le dogme du parti socialiste. »


LIRE LA SUITE


Jean-Marie Bockel souhaite rendre hommage à Pierre Sudreau

Publié le 24 Janvier 2012

« Nous nous sommes connus alors qu’il était Maire de Blois. Nous avions eu des échanges très constructifs au Secrétariat d’Etat au commerce, notamment autour des questions de monétique pour lesquelles il était pionnier dans sa ville, comme pour d’autres domaines. Puis nous avons davantage fait connaissance entre 2004 et 2007 à la Fédération des Industries Ferroviaires dont il avait été le Président pendant 30 ans et au sein de laquelle il m’a introduit. Nous entretenions alors des échanges réguliers et passionnants.

J’ai beaucoup d’admiration pour son parcours politique de jeune résistant, de haut-fonctionnaire et de Ministre du Général de Gaulle qui a participé à la reconstruction de la France. Il incarne des valeurs profondément humanistes, de mesure et de fidélité. Nous garderons de lui le souvenir d’un visionnaire, d’un homme de conviction qui a toujours su prendre ses responsabilités. »


Présidentielle 2012 Bockel soutiendra Sarkozy dès le 1er tour

Publié le 08 Janvier 2012

Le président de la Gauche moderne (alliée à l'UMP), Jean-Marie Bockel, indique qu'il apportera un «soutien net et clair» à Nicolas Sarkozy dès le premier tour de la présidentielle, et annonce le lancement d'un comité pour tenter de capter les voix du centre-gauche.

«J'apporterai, au premier tour, mon soutien net et clair à Nicolas Sarkozy. C'est un soutien de conviction. Notre pays traverse un moment crucial», déclare M. Bockel dans un entretien au Figaro à paraître samedi.

«Avec ses qualités et ses défauts, ses réalisations et ses erreurs, je suis convaincu que Nicolas Sarkozy est l'homme de la situation dans la difficulté», poursuit le sénateur du Haut-Rhin, affirmant être «totalement en phase» avec le chef de l'Etat «sur la TVA sociale et la flexisécurité», thèmes qui doivent être mis sur la table par le gouvernement lors du sommet social du 18 janvier.

LIRE LA SUITE


Lettre du Président de La Gauche Moderne aux Adhérents et aux Sympathisants

Publié le 06 Janvier 2012

Chers amis,

Nous avons créé La Gauche Moderne en 2007 comme un parti politique de gauche, plus précisément de centre-gauche et d’aspiration sociale libérale dans l’esprit du Club « La Gauche Moderne » que j’avais fondé en 2000 parce que je ne me retrouvais plus dans la manière dont la gauche française traditionnelle avait géré ou proposait de gérer le pays depuis des années.

Ce postulat garde toute son actualité en 2012.

Lorsque, un homme issu de la droite et se présentant comme un véritable modernisateur a été élu à la Présidence de la République et a proposé un programme de réforme dans lequel on pouvait se retrouver assez largement, j’ai accepté l’ouverture politique qu’il me proposait à travers ma présence au gouvernement de la France associée à des forces de droite et du centre-droit.

Ce choix constitutif de La Gauche Moderne comme parti politique ne nous a pas amené à nous renier ; bien au contraire, nous avons décidé d’être nous-mêmes, de trouver notre place et de faire vivre notre identité propre au sein de la majorité.

LIRE LA SUITE


Vœux du Président de la République : Trois pistes fécondes

Publié le 01 Janvier 2012

Avec tout le sérieux nécessaire, en ce temps de crise, le Président de la République, a clairement dit aux Français la réalité de la situation : 30 ans de désordres et de financiarisation de l’économie, mènent le monde au bord des pires dangers.

 

La volonté d’adapter notre modèle social solidaire est la seule voie pour garder ce qui fait la force de notre république, et permet encore la cohésion de notre société. C’est le refus d’abandonner notre modèle, qui permettra de créer les richesses qui seules désendetteront durablement la France.

 

Les trois pistes présentées par le Président correspondent à ce que La Gauche Moderne a déjà exprimé comme des priorités vitales. Que ce soit :

  • la formation des personnes privées d’emploi ;
  • un financement de la protection sociale qui ne repose pas seulement sur le travail mais mette aussi à contribution les importations ;
  • ou la taxe sur les transactions financières.


La Gauche Moderne ne peut que se féliciter de ces propositions.

La Gauche Moderne
31 décembre 2011


Sommet européen de Bruxelles : Un nouvel espoir

Publié le 09 Décembre 2011

La Gauche Moderne salue l’accord intervenu au sommet européen de Bruxelles cette nuit. Elle y voit, notamment, un résultat de l’action résolue entreprise depuis de nombreuses semaines par Nicolas Sarkozy, attelé sans relâche à dégager des perspectives de résolution de la crise.
Les mécanismes lourds de l’Europe à 27 se sont progressivement bloqués. En ouvrant la voie à une Europe à géométrie variable, adossée sur une méthode intergouvernementale à réaction rapide, l’accord majoritaire intervenu cette nuit, est un nouvel espoir de consolidation et de progression de la construction européenne, plus proches des nécessités de l’heure et des attentes des peuples.
La méthode est audacieuse, l’ambition est courageuse. La France est dans son rôle, le Président de la République, dans le sien. La Gauche Moderne ne peut que s’en féliciter.


La Gauche Moderne
Le 9 décembre 2011


Second discours de Toulon : Sortir de la Crise par le haut

Publié le 02 Décembre 2011

Communiqué de La Gauche Moderne le 2 décembre 2011

La Gauche Moderne avait dit tout son accord avec la vision des causes de la crise, exposées clairement par Nicolas Sarkozy dans son premiers discours de Toulon. Le basculement du partage de la richesse créée en faveur des seuls actionnaires et au détriment de l’investissement comme des salariés est la cause de ces graves déséquilibres.
C’est à partir de cette vision qu’il avait pu initier pour la France une politique à la fois originale et efficace, qui a protégé notre pays - plus que tous les autres - des effets destructeurs de la crise de 2008. En voyant la situation sociale de beaucoup de nos voisins, les Français en prennent progressivement conscience.
Hier, le Président de la République est revenu sur les causes de la crise actuelle, pour dégager des propositions de résolution des difficultés...

 

LIRE LA SUITE


Immigration : ces élus de la majorité mal à l’aise avec la politique de Claude Guéant

Publié le 01 Décembre 2011

Jean-Marie Bockel prévient : « Le calcul politicien est perdant sur le sujet. Vous allez heurter les concitoyens de sensibilité humaniste et libérer le vote d’autres. C’est une sorte de permis de voter Le Pen ». Autre centriste étonnée, Catherine Morin-Desailly, sénatrice Nouveau centre et soutien d’Hervé Morin. Si elle ne trouve pas « illégitime d’avoir des quotas », elle estime que « remettre ce sujet sur le tapis, alors que les temps sont difficiles, c’est forcément instrumentaliser, ce n’est pas un bon signe ».

 

LIRE L'ARTICLE


Samedi 26 novembre 2011 - Conseil Politique National

Publié le 24 Novembre 2011

La Gauche Moderne tiendra samedi son Conseil politique national.
Il sera l’occasion du coup d’envoi de son second Congrès, en mars 2012, qui seul, pourra engager après un processus de débat et de vote, la position de La Gauche Moderne concernant les élections présidentielle et législatives.
Pour le moment, La Gauche Moderne est au travail, avec ses alliés du Nouveau centre, du Parti radical et de la Convention démocrate pour la construction de l’Alliance Républicaine, écologiste et sociale, dont Jean-Marie Bockel est le co-Président coordinateur.
Le Conseil politique national lancera, samedi 26 novembre, l’élaboration du programme politique à partir duquel La Gauche Moderne jugera, le moment venu, des diverses candidatures en présence à l’élection présidentielle, comme des alliances à conclure pour les élections législatives.

Communiqué de La Gauche Moderne, le 24 novembre 2011


Hollande: «une erreur par jour» selon Bockel

Publié le 24 Novembre 2011

Jean-Marie Bockel, sénateur du Haut-Rhin, président de la Gauche moderne, juge que "François Hollande commet pratiquement une erreur par jour", dans une interview au Talk Orange Le Figaro.

"Je pense que d'ailleurs nous avons là des déçus d'ores et déjà et des déçus potentiels qui seront contents d'entendre une voix ayant une sensibilité de Gauche moderne au sein de la majorité pour leur dire : écoutez, aujourd'hui vos aspirations, votre histoire si vous avez été au PS, c'est dans la majorité que cela se passe. Et nous par notre présence, notre témoignage, le fait que nous soyons des marqueurs, et bien nous allons y contribuer".

Retrouvez cette info paru le 23 novembre 2011 sur le site europe1.fr


La disparition de Danielle Mitterrand - Une femme de convictions

Publié le 22 Novembre 2011

La Première dame de France, qui joua pleinement son rôle pendant 14 ans, de 1981 à 1995, ne laissa pas ensevelir sous les honneurs ni l’apparat, l’esprit de militante et de combattante qu’elle avait forgé en s’engageant, en 1941, à l’âge de 17 ans, dans la résistance.
Elle a consacré toute sa vie à défendre un idéal de gauche humaniste et ouvert sur le monde. Elle n’a jamais renoncé à défendre la cause des peuples, des femmes, des hommes les plus défavorisés, jusqu’à son dernier souffle.
Danielle Mitterrand, disparue ce matin, est un exemple d’engagement et de fidélité à ses convictions

Jean-Marie Bockel
Président de La Gauche Moderne,
Ancien ministre de François Mitterrand

Le 22 novembre 2011