Samedi 26 novembre 2011 - Conseil Politique National

Publié le 24 Novembre 2011

La Gauche Moderne tiendra samedi son Conseil politique national.
Il sera l’occasion du coup d’envoi de son second Congrès, en mars 2012, qui seul, pourra engager après un processus de débat et de vote, la position de La Gauche Moderne concernant les élections présidentielle et législatives.
Pour le moment, La Gauche Moderne est au travail, avec ses alliés du Nouveau centre, du Parti radical et de la Convention démocrate pour la construction de l’Alliance Républicaine, écologiste et sociale, dont Jean-Marie Bockel est le co-Président coordinateur.
Le Conseil politique national lancera, samedi 26 novembre, l’élaboration du programme politique à partir duquel La Gauche Moderne jugera, le moment venu, des diverses candidatures en présence à l’élection présidentielle, comme des alliances à conclure pour les élections législatives.

Communiqué de La Gauche Moderne, le 24 novembre 2011


Hollande: «une erreur par jour» selon Bockel

Publié le 24 Novembre 2011

Jean-Marie Bockel, sénateur du Haut-Rhin, président de la Gauche moderne, juge que "François Hollande commet pratiquement une erreur par jour", dans une interview au Talk Orange Le Figaro.

"Je pense que d'ailleurs nous avons là des déçus d'ores et déjà et des déçus potentiels qui seront contents d'entendre une voix ayant une sensibilité de Gauche moderne au sein de la majorité pour leur dire : écoutez, aujourd'hui vos aspirations, votre histoire si vous avez été au PS, c'est dans la majorité que cela se passe. Et nous par notre présence, notre témoignage, le fait que nous soyons des marqueurs, et bien nous allons y contribuer".

Retrouvez cette info paru le 23 novembre 2011 sur le site europe1.fr


La disparition de Danielle Mitterrand - Une femme de convictions

Publié le 22 Novembre 2011

La Première dame de France, qui joua pleinement son rôle pendant 14 ans, de 1981 à 1995, ne laissa pas ensevelir sous les honneurs ni l’apparat, l’esprit de militante et de combattante qu’elle avait forgé en s’engageant, en 1941, à l’âge de 17 ans, dans la résistance.
Elle a consacré toute sa vie à défendre un idéal de gauche humaniste et ouvert sur le monde. Elle n’a jamais renoncé à défendre la cause des peuples, des femmes, des hommes les plus défavorisés, jusqu’à son dernier souffle.
Danielle Mitterrand, disparue ce matin, est un exemple d’engagement et de fidélité à ses convictions

Jean-Marie Bockel
Président de La Gauche Moderne,
Ancien ministre de François Mitterrand

Le 22 novembre 2011


Bockel : «Morin est légitime dans le débat»

Publié le 15 Novembre 2011

INTERVIEW - Le sénateur du Haut-Rhin prône le dialogue au centre et invite à ne pas exclure François Bayrou.

LE FIGARO. - Que pensez-vous de la candidature d'Hervé Morin ?

Jean-Marie BOCKEL. - L'inscription d'Hervé Morin dans le débat pré-présidentiel me paraît à ce stade légitime. Chacun sait qu'il y aura ensuite une étape, en janvier ou février 2012, quand les grands candidats se déclareront. À ce moment-là, nous verrons. L'impact de la candidature d'Hervé Morin dans les sondages sera évidemment une donnée...

LIRE LA SUITE


Plan d'économie budgétaire : Répondre aux nécessités de l'heure

Publié le 10 Novembre 2011

Plan d'économie budgétaire
Répondre aux nécessités de l'heure


Le plan presenté par François Fillon au nom du gouvernement répond aux nécessités immédiates auxquelles la crise de la zone Euro et des dettes publiques contraignent le pays.
Les mesures choisies ont été prises dans cet esprit, et pour préserver l'avenir.
Mais la nécessité réaffirmée, au nom du FMI, par Christine Lagarde, de ne pas entrer dans une spirale dépressionnaire, en Europe, demande d'aller plus loin, notamment, dans la fermeture de niches coûteuses et peu utiles, pour trouver les marges qui permettront de contribuer à relancer la création de richesses qui, seule, permettra de sortir de la crise de la dette.


Le Comité Permanent de La Gauche Moderne
Le 9 novembre 2011


Un président qui se bat

Publié le 28 Octobre 2011

Réaction de Jean-Marie Bockel, président de La Gauche Moderne à l'intervention télévisée du Président de la République :


Paris, le 27 octobre 2011

Le Président de la République a exposé ce soir le combat qu’il mène au nom de la France pour sauver l’Euro et l’Europe, pris dans la tourmente de la crise financière. La Gauche Moderne est particulièrement sensible aux choix politiques exposés par le président :

  • Refuser l’austérité sans fin à l’échelle européenne qui nous précipiterait dans une spirale de récession ;
  • Rationnaliser la dépense publique et favoriser la création de la richesse qui, seule permettra de rembourser durablement la dette, afin de défendre notre modèle social ;
  • Dans le cadre de la réaffirmation du libre-échange, comme principe, refuser une Europe naïve dans ses échanges commerciaux internationaux, pour réindustrialiser notre pays ;
  • Assumer un dialogue responsable avec la Chine, pour dépasser le duopole Chine-USA ;

Toutes les propositions autour duquel le Président a mené et continue à mener le combat pour sortir définitivement l’Europe d’une spirale dangereuse n’ont pas encore obtenu l’assentiment de certains de nos grands partenaires européens, comme la transformation du FSEF en Banque, tellement nécessaire pour mettre fin aux incertitudes sur la dette, c’est pourquoi nous devons, en ces moments décisifs, être tous rassemblés dans cette bataille autour du Président de la République, qui mène le combat de la France, le combat pour l'Europe.


Jean-Marie Bockel, Président de La Gauche Moderne


Jean-Marie Bockel invité du 19h de Public Sénat

Publié le 27 Octobre 2011

Jean-Marie Bockel, sénateur centriste du Haut-Rhin et Evelyne Gebhardt, députée européenne socialiste allemande, débattent sur les thèmes : Le couple franco-allemand résistera-t-il à la crise ? Comment les deux pays se perçoivent-ils depuis le début de la crise ?

 

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir la vidéo de lémission,

Jean-Marie Bockel intervient à 9 mn 10 secondes.


21 oct : Interview de Jean-Marie Bockel sur Europe1

Publié le 22 Octobre 2011

Vendredi 21 octobre, Jean-Marie Bockel était interviewé par Arlette Chabot sur Europe1 en direct de Mulhouse



À propos de la « Primaire citoyenne »

Publié le 10 Octobre 2011

Paris, le 9 octobre 2011,

La Gauche Moderne salue le succès de la « primaire citoyenne », qui a conduit près de deux millions de Français à manifester leur confiance dans la politique, dans la capacité des responsables politiques à les représenter et peser sur le futur. Ils ont montré, leur volonté de donner leur avis sur le cours des choses, la vie de la nation et celle du monde.
Ce succès est, bien sûr, celui de ceux qui ont organisé ces primaires, au premier plan les militants et dirigeants socialistes, mais il constitue une réponse forte à tous ceux qui prédisent, comme le fait l’extrême droite, le rejet universel de la politique et de tous ses responsables par les Français.
Le résultat de Manuel Vals, dont les propositions sont historiquement et pratiquement proches de celles de La Gauche Moderne, montre qu’il y a une écoute grandissante, parmi les militants de gauche traditionnelle pour ces idées, qui sont partagées bien au delà de cette gauche traditionnelle.
Ce sont ces idées, qui seront naturellement absentes au second tour de ces primaires, et donc chez le candidat qui en sortira, que La Gauche Moderne défend au sein de l’Alliance Républicaine, Écologiste et Sociale. C’est là que se trouve, à nos yeux, l’espoir.


Bockel maintient son engagement dans l'Alliance après le retrait de Borloo

Publié le 06 Octobre 2011

Le parti de Jean-Marie Bockel, "La Gauche Moderne", a réaffirmé jeudi son engagement dans la construction de l'Alliance des centres et annoncé qu'il se prononcera en février lors de son prochain congrès sur le choix du candidat qu'il soutiendra à la présidentielle.
"Le Bureau Politique National de la Gauche Moderne qui s'est réuni mercredi a pris acte du retrait de candidature de Jean-Louis Borloo", écrit le parti centriste dans un communiqué.

"L'élection présidentielle est la rencontre d'un homme et du pays, c'est à chacun de dire si, en son âme et conscience, il est candidat à cette fonction. Le choix de Jean-Louis Borloo est donc, en cela, pleinement fondé et respectable", fait-il valoir.

LIRE LA SUITE

 


Communiqué du Bureau Politique National - Paris, le 6 octobre 2011

Publié le 06 Octobre 2011

Communiqué du Bureau Politique National
Paris, le 6 octobre 2011


Le Bureau Politique National de La Gauche Moderne s'est tenu autour de Jean-Marie Bockel, mercredi 6 octobre 2011.
Nombreux sont les français qui souffrent de la crise économique ou qui craignent son approfondissement. À ces difficultés, s’ajoute, pour une grande majorité d’entre eux, un doute, voire une perte de confiance dans les politiques, majorité ou opposition, pour trouver une issue a leurs difficiles problèmes de tous les jours. Le devoir de tous les responsables politiques est de prendre la mesure de la gravité de ces crises conjointes, de l’économie et de la politique.
Les Français attendent les reformes indispensables au retour de la prospérité, ils attendent un discours de vérité et de volonté. L’élection présidentielle qui vient doit être le moment de l’exprimer.
Le Bureau Politique National de La Gauche Moderne prend acte du retrait de candidature de Jean-Louis Borloo. L’élection présidentielle est la rencontre d’un homme et du pays, elle n’est pas un scrutin essentiellement partidaire, c’est à chacun de dire si, en son âme et conscience, il est candidat à cette fonction. Le choix de Jean-Louis Borloo est donc, en cela, pleinement fondé et respectable.
La construction de l’Alliance Républicaine, Écologiste et Sociale, son renforcement, pour être capable de proposer à nos concitoyens les voies de sortie de ces deux crises est, à nos yeux, une nécessité maintenue. Le scrutin présidentiel n’est pas encore devant nous. Le temps est celui du débat sur le programme et les perspectives, pas encore sur les femmes et les hommes qui peuvent les incarner. Dans ce cadre nous avons noté le sens que souhaite donner à sa candidature Hervé Morin, président du Nouveau Centre, co-président de l’Alliance.
La Gauche Moderne décidera lors de son prochain congrès du choix du candidat qu’elle soutiendra à l’élection présidentielle.
Autour de son Président, La Gauche Moderne prendra sa place dans la bataille politique pour la construction d’une majorité présidentielle large, au printemps prochain, qui redonne courage et espoir à nos concitoyens.


Réaction de J-M Bockel après le retrait de Jean-Louis Borloo

Publié le 04 Octobre 2011

PARIS, 4 oct 2011 (AFP) - Réactions politiques après le retrait de Jean-Louis Borloo de la course présidentielle :

Jean-Marie Bockel, président de la Gauche Moderne, allié de M. Borloo,sur LCI : "Je suis extrêmement respectueux de sa décision. Je sais combien c'est difficile. La page est tournée, il y a cette alliance républicaine que nous avons constituée (ARES, ndlr). Il faut que nous préservions cette démarche".
M. Borloo a-t-il cédé à des pressions ? "Quand vous entrez dans cette arène-là, vous avez des pressions de tous les côtés. Si vous n'avez pas en vous-même la force pour surmonter les obstacles, il vaut mieux renoncer aujourd'hui que demain".

 

Voir la Vidéo LCI :

Jean-Marie Bockel invité politique de Julien Arnaud le 4 octobre 2011


Le renoncement de Borloo laisse un vide

Publié le 03 Octobre 2011

 

STRASBOURG, 3 oct 2011 (AFP) - La décision de Jean-Louis Borloo derenoncer à la présidentielle de 2012 "laisse un vide" au sein du centre droit, mais il est trop tôt pour dire si ce courant devra présenter un autre candidat, a estimé lundi le président de la Gauche moderne, Jean-Marie Bockel. "Il est certain que cela laisse un vide, il est certain qu'il avait suscité un espoir très important", a déclaré sur France Bleu Alsace M. Bockel, par ailleurs co-président de l'Alliance républicaine écologiste et sociale (ARES), mouvement présidé par M. Borloo qui regroupe plusieurs formations de centre droit. "Tout le collectif qui s'était organisé autour de lui, évidemment aujourd'hui se sent déçu, certains peuvent même se sentir trahis, mais ils ne doivent pas...  LIRE LA SUITE

 

2 oct : Jean-Louis Borloo, réaction de Jean-Marie Bockel sur i-télé


Cliquer pour accéder à la vidéo


30 sept : Michel Rebollo - Rentrée de la Gauche Moderne des Hautes Pyrénées

Publié le 03 Octobre 2011

Michel REBOLLO Animateur de la Fédération départementale de la Gauche moderne depuis le mois de juin, a souhaité marquer la rentrée lui aussi. Il s'est exprimé sur le fonctionnement de ce nouveau parti présidé par Jean-Marie Bockel, a largement abordé les orientations décidées pour les élections futures et expliqué le fonctionnement de l'Ares (Alliance républicaine écologique et sociale), association créée dernièrement dont le nom est déjà raccourci en «l'Alliance». Cette dernière est construite de centristes de droite et de gauche comme le sont : la Convention démocrate dirigée par Hervé de Charrette, le Parti radical dirigé par Jean-Louis Borloo, le Nouveau Centre dirigé par Hervé Morin . «Si nous avons décidé de nous entendre, explique Michel Rebollo, c'est pour être davantage présents sur le terrain et surtout sur les différentes élections.» Dorénavant, à l'échelon du territoire, ce parti communiquera, créera des contacts, des accords, comme le stipulent les termes de l'association L'Alliance...

LIRE LA SUITE


La Gauche Moderne appelle à la création d'un nouveau groupe au Sénat

Publié le 27 Septembre 2011

La Gauche Moderne appelle à la création d'un nouveau groupe au Sénat rassemblant les sénateurs centristes, Radicaux et gauche moderne.

PARIS, 26 sept 2011 (AFP) - Les partenaires de l'Alliance ont entamé lundi des discussions sur l'éventuelle création d'un nouveau groupe autonome au Sénat, qui réunirait des sénateurs Nouveau centre, radicaux et de la Gauche moderne.

 

Les trois principaux dirigeants de l'Alliance républicaine écologiste et sociales (ARES), Jean-Louis Borloo (Radical), Hervé Morin (Nouveau centre) et Jean-Marie Bockel (Gauche moderne), doivent évoquer ensemble dans la journée la question.

 

Les sénateurs des trois formations vont être également consultés surleurs intentions, le but étant de parvenir à un rassemblement et non à uned ivision supplémentaire de la famille centriste, a expliqué à l'AFP un proche d'Hervé Morin.

 

LIRE LA SUITE

 


À propos du débat des primaires socialistes - Communiqué de presse

Publié le 16 Septembre 2011

Communiqué de presse de La Gauche Moderne du 15 septembre 2011

Tout ce qui brille n’est pas or. Les socialistes devraient méditer la maxime. Ce n’est pas en important la méthode américaine des primaires, que l’on résout l’impasse dans laquelle, depuis des années, le Parti socialiste s’est fourvoyé. La Gauche Moderne est un parti de gauche, et le débat, tel qu’il se déroule à gauche, ne peut pas nous laisser indifférent. À écouter le premier débat de ces primaires, ce qui apparaît, c’est surtout le vide de la pensée collective de ce parti. Oui, on y a entendu quelques bonnes idées, Manuel Vals a même évoqué la TVA sociale, d’autres ont ici et là dit des choses qui ne manquaient pas d’intelligence. Mais à aucun moment on n’a entendu une vision, une perspective pour le pays et pour l’Europe... LIRE LA SUITE


L’Alliance a réussi sa rentrée

Publié le 15 Septembre 2011

Avec plus de 2000 participants, l’Université d’été de l’Alliance à La Grande Motte, a été un véritable succès. Non seulement par la présence de nombreux responsables et militants des partis qui composent l’Alliance, mais aussi par la qualité des débats et des échanges qui y ont eu lieu, sous le chapiteau des débats, comme dans les multiples lieux de rencontres et d’échanges du remarquable site qui avait été choisi.

Contrairement à d’autres Universités d’été, ce n’est pas le bord de l’eau, les discussions particulières et les retrouvailles interpersonnelles, qui auront le plus fait recette pendant les réunions .... LIRE LA SUITE


Vidéo du discours de Jean-Marie Bockel en clôture des universités d'été de l'Alliance

Publié le 14 Septembre 2011

Discours de Jean-Marie Bockel en clôture des universités d'été de la Grande Motte le dimanche 11 septembre 2011


Jean-Marie Bockel - Discours Universités d'été... par LGMVIDEO2011


Photos du discours de Jean-Louis Borloo - Université d'été de l'Alliance

Publié le 10 Septembre 2011

Photos du discours de Jean-Louis Borloo aux Universités d'été de l'Alliance le samedi 10 septembre 2011


Photos du discours d'Hervé Morin - Université d'été de l'Alliance

Publié le 10 Septembre 2011

Photos du discours d'Hervé Morin aux Universités d'été de l'Alliance le samedi 10 septembre 2011

 


Lancement officiel de l'ARES jeunes

Publié le 10 Septembre 2011

Ce matin en ouverture des universités d'été de l'Alliance Républicaine Ecologique et Sociale, Jeremy Coste, Daniel Leca , Samuel Berthet ont officiellement annoncé le lancement de l'ARES jeunes.


Universités d'été de l'ARES à la Grande Motte

Publié le 03 Aout 2011

UNIVERSITES D’ETE 2011 LES 10 et 11 SEPTEMBRE 2011

Les inscriptions sont closes, réservations complètes

La Gauche Moderne à La Grande Motte,

la vraie première réunion de tous les responsables

de l’Alliance


Programme des universités d'été 2011


Attentat en Norvège : le fondamentalisme, d'ou qu'il vienne : voilà l'ennemi

Publié le 25 Juillet 2011

La terrible attaque terroriste qui a frappé le centre-ville d'Oslo et qui a causé la mort de 91 norvégiens au coeur de l'été, vient rappeler que la menace qui pèse sur nos démocraties n'est pas le seul apanage du fondamentalisme islamique.

Depuis l'attentat d'Oklahoma City qui avait détruit en 1995, les locaux du FBI, on avait un peu vite oublié que ce qui fait la richesse de nos sociétés libérales, laïques, tolérantes, pluralistes, multi-ethniques, devient aisément la cible de toutes les folies et des intolérances.

La Gauche Moderne, partenaire et héritière de la tradition réformiste et sociale-démocrate norvégienne, se veut solidaire des Norvégiens, dont l'unité nationale a été ciblée par tous ceux qui refusent le modèle de cohésion sociale dont nombre de progressistes se reconnaissent a travers la planète.

Tous les fondamentalistes se confondent et appellent de notre part une commune intransigeance pour les combattre.


Jean-Marie Bockel : « Eva Joly ne comprend rien à la sensibilité française »

Publié le 15 Juillet 2011

L'ancien secrétaire d'État aux Anciens Combattants estime que la candidate écologiste est "déconnectée" de la réalité en voulant supprimer le défilé du 14 Juillet.

"J'ai rêvé que nous puissions remplacer le défilé militaire par un défilé citoyen", a déclaré Eva Joly, candidate d'Europe Écologie-Les Verts à la présidentielle, le jour de la fête nationale. Une proposition rejetée par le gouvernement comme par l'opposition vendredi matin. Le Point.fr a interrogé Jean-Marie Bockel, secrétaire d'État à la Défense et aux Anciens Combattants entre 2008 et 2009.

Le Point.fr : Comment réagissez-vous à la proposition d'Eva Joly de remplacer le défilé militaire du 14 Juillet par un défilé citoyen ?

Jean-Marie Bockel : Elle ne comprend rien à la sensibilité française et est totalement déconnectée de la réalité de notre pays. Madame Joly veut dénaturer une relation forte qui existe entre les Français et leur armée. Remettre en cause nos soldats, notre lien avec eux et ce qu'ils apportent à la nation avec l'ensemble des corps la composant est une faute grave. Le défilé du 14 Juillet est le dernier évènement où les Français peuvent fêter et remercier ceux qui les protègent.

LIRE LA SUITE


Communiqué de La Gauche Moderne : Enfin Libres

Publié le 30 Juin 2011

Enfin Libres !

Après plus de 547 jours de captivité, les deux otages français, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, détenus en Afghanistan depuis le 29 décembre 2009 sont enfin libres !

C'est le succès de la patience et de la négocation qui a prévalu.

Cette libération, qui est avant tout un succès collectif dont doivent se réjouir tous les Français, est aussi à partager avec les 4000 hommes et femmes qui composent les forces françaises présentes en Kapisa et en Surobi, qui ont continué inlassablement à oeuvrer à leur libération, tout en accomplissant leur mission de stabilisation et de pacification pour les Afghans.

Cette libération n'est pas ainsi seulement celle de deux concitoyens français venus en Afghanistan expliquer les raisons pour lesquelles la France est aux côtés des nations alliées au sein de l'ISAF, c'est aussi celle de tous nos partenaires afghans qui aspirent à la paix, dans la sécurité retrouvée.