L'actualité de Jean-Marie Bockel

Sénateur du Haut-Rhin


Suivez l'actualité de Jean-Marie Bockel sur Twitter

Les contributions du think-tank Terra Nova se rapprochent du rapport Bockel

Publié le 07 Novembre 2011

Le think-tank Terra Nova, proche du parti socialiste, a présenté, hier, ses 38 propositions pour "Changer la politique de sécurité". Sur le thème de la prévention de la délinquance des jeunes, les contributions se rapprochent de rapports antérieurs, notamment celui rendu en novembre 2010, par le secrétaire d'Etat à la justice de l'époque, Jean-Marie Bockel.

A quelques mois de l'élection présidentielle, la "sécurité" s'installe-t-elle comme une "valeur de gauche" ? C'est ce qu'a affirmé, hier, le président de la fondation Terra Nova, Olivier Ferrand, en présentant le rapport du think tank sur la sécurité. Gauche ou pas, en matière de prévention de la délinquance juvénile, les mesures proposées font écho aux rapports - de la majorité - Bénisti, Lachaud, Reynès, Ruestch, Varinard. Et plus particulièrement celui de l'ancien secrétaire d'Etat à la justice, Jean-Marie Bockel, rendu en novembre 2010 et intitulé "La prévention de la délinquance des jeunes".


Revue des mesures sembables.


Développer les dispositifs déjà existants
Rapport Terra Nova : Afin de "promouvoir l'éducation comme la meilleure des préventions", le rapport estime qu'il faut "généraliser le développement des dispositifs existant déjà dans de nombreuses villes afin d'accompagner les enfants et les adolescents y compris dans les phases extrascolaires".
Olivier Ferrand, président de la fondation Terra Nova (AFP)
Rapport Bockel : la mission s'était appuyée sur des exemples de bonnes pratiques orchestrées au niveau local ou régional. Parallèlement à des initiatives nationales, le secrétaire d'Etat, en recensant l'ensemble des dispositifs existants, a également mis en exergue des "instruments de prévention reposant sur les partenariats locaux" qui méritaient, selon lui, "d'être systématisés".

Rôle accru des parents
Rapport Terra Nova : "Conforter les parents dans leur rôle éducatif", en rendant "utile" le Conseil pour les droits et les devoirs de familles (CDDF), créés par la la loi sur la prévention de la délinquance de 2007.
Rapport Bockel : "Construire une politique publique de la responsabilité parentale", en donnant, notamment, "une plus forte visibilité aux Conseils pour les droits et les devoirs de familles"

Lutter contre le décrochage scolaire
Rapport Terra Nova : "Eriger la lutte contre le décrochage scolaire en tant que priorité, notamment en développant les classes relais".
Prévention de la délinquance : "la sécurité s'installe comme une valeur de gauche"
Rapport Bockel : Pour mieux "lutter contre l'absentéisme et le décrochage scolaire", Jean-Marie Bockel rappelait qu'il existait des dispositifs "particulièrement innovants" comme "les dispositifs relais". "A la sortie du dispositif relais, 64 % des élèves de classe relais et 81 des élèves d'atelier relais retournent au collège, 3 % d'entre eux partent dans la vie active", notait le texte.

Rôle accru des maires
Rapport Terra Nova : "Faire du maire le réel coordonnateur de l'ensemble des dispositifs de prévention de la délinquance, en imposant des règles de contrôle de l'activité et de mise en cohérence des dispositifs".
Rapport Bockel : Le maire doit être "l'acteur majeur de la reconquête des quartiers". "A l'image de son action en matière de parentalité, le maire, premier actif de la ville, doit jouer un rôle majeur dans la reconquête de l'espace public et des quartiers".

Prévention précoce de la délinquance
Rapport Terra Nova : "Renforcer notablement les moyens des dispositifs de prévention précoce de la délinquance".
Rapport Bockel : Le secrétaire d'Etat avait affirmé son souhait de réintroduire "du travail sanitaire et social à l'école" en vue d'un "repérage précoce des enfants en souffrance". Une thématique qui avait provoqué une polémique, notamment lorsqu'il proposait "de développer dès l'école primaire des programmes de prévention des comportements violents et discriminatoires".

Retrouvez cet article paru le 3 novembre 2011 sur le site www.actuel-avocat.fr