L'actualité de Jean-Marie Bockel

Sénateur du Haut-Rhin


Suivez l'actualité de Jean-Marie Bockel sur Twitter

Le centriste Bockel défend Borloo: « Trop, c'est trop! » (AFP)

Publié le 04 Novembre 2010

PARIS, 4 novembre 2010 (AFP) - Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat à la Justice et président de la Gauche moderne, a jugé jeudi sur Canal+ "inacceptables" les "attaques" à l'encontre du premier ministrable Jean-Louis Borloo.
"Là, trop, c'est trop!", a déclaré M. Bockel, dont le parti s'est récemment rapproché du Parti radical présidé par M. Borloo.
"Je suis en défense d'attaques inacceptables à l'encontre de Jean-Louis Borloo", a-t-il ajouté en précisant toutefois qu'il ne visait pas l'actuel Premier ministre.
"Je fais partie de ceux qui travaillent à une fédération des centres (que M. Borloo s'emploie à mettre en oeuvre depuis septembre, en vue de la présidentielle de 2012, ndlr), et quand j'entends ces critiques, j'ai l'impression que j'entends parler d'une personne autre que Jean-Louis Borloo", a précisé M. Bockel.
"Moi, je tiens (M. Borloo) pour quelqu'un de travailleur, un vrai réformateur", quelqu'un de "très novateur" et "je considère qu'il a lui aussi cette aptitude à exercer cette mission importante", a-t-il dit en référence à la fonction de Premier ministre.
Interrogé sur le discours prononcé par François Fillon mercredi soir devant un parterre d'ingénieurs, un plaidoyer pro domo pour exprimer son désir de rester à Matignon, M. Bockel a répondu que M. Fillon était "légitime à se positionner" et a exprimé son "amitié" et son "estime pour le Premier ministre".
"Le choix (pour Matignon), c'est le président qui le fera, et il n'aime pas se faire imposer ses choix", a-t-il ajouté.