L'actualité de Jean-Marie Bockel

Sénateur du Haut-Rhin


Suivez l'actualité de Jean-Marie Bockel sur Twitter

Jean-Marie Bockel : « Réformer les rythmes scolaires mérite souplesse et concertation »

Publié le 03 Février 2013

Alors que d’ici fin mars, les communes vont devoir se prononcer sur une réforme des rythmes scolaires, Jean-Marie BOCKEL, Sénateur du Haut-Rhin, ancien ministre, regrette que les élus locaux n’aient été ni informés ni consultés.

Il dénonce l’impréparation d’un projet aux contours flous, dont l’impact financier n’a absolument pas été évalué et qui a été sévèrement retoqué par toutes les instances de concertation (comité technique ministériel, conseil supérieur de l’éducation).

Le sénateur, se faisant porte parole d’élus qui s’inquiètent de la faisabilité du projet en l’état, alors qu’ils sont déjà pris à la gorge par la baisse annoncée des dotations de l’Etat, s’interroge : « Que se passera-t-il lorsque l’aide exceptionnelle promise pour 2013 disparaîtra ? Sous quelle responsabilité seront placés les enfants entre 15h30 et 16h30 ? Aura-t-on partout en ville comme en milieu rural, les moyens de recruter des personnels qualifiés pour les activités culturelles ou sportives annoncées ? »

Jean-Marie BOCKEL dénonce le risque de creuser des inégalités entre les territoires au détriment du bien-être et de l’intérêt de l’enfant et un passage en force qui risque d’être contreproductif. Il regrette la méthode employée sur un sujet aussi fondamental. A la précipitation, les sénateurs de l’UDI-UC, pensent qu’il faut privilégier l’expérimentation, la souplesse qui permet des adaptations et des choix pertinents selon les situations.

Jean-Marie BOCKEL engage le Gouvernement à plus de concertation. Pour réformer il faut échanger, avec l’ensemble des partenaires de l’école, mais surtout avec les représentants des collectivités qui assumeront en premier lieu la mise en œuvre. Aujourd’hui c’est le règne de la confusion. Ce n’est pas le mois de réflexion supplémentaire accordé aux communes qui permettra de résoudre les problèmes.