L'actualité de Jean-Marie Bockel

Sénateur du Haut-Rhin


Suivez l'actualité de Jean-Marie Bockel sur Twitter

Interview de J-M Bockel le 8 septembre sur France 24

Publié le 09 Septembre 2010

Compte rendu de l'interview de Jean-Marie Bockel invité de Roselyne Febvre dans l'émission "Politiques" sur France 24 le 8 septembre 2010 :

Visionner la première partie

16:10:49
Invité : Jean-Marie Bockel, secrétaire d'état à la justice et président de Gauche Moderne. - JM Bockel se dit en phase avec la politique sécuritaire du gouvernement. Ce n'est pas une politique seulement sécuritaire. On lui a confié une mission sur la prévention de la délinquance des mineurs. 16:12:42 Les propos du président et ceux du premier ministre cet été étaient tout à fait en phase. JM Bockel se dit en phase avec le discours de Grenoble, d' autant plus que la dimension préventive n'en était pas le sujet. Il sera cette nuit au sénat à la demande de Brice Hortefeux pour défendre la loi de sécurité intérieure. 16:14:06 Le maire sécuritaire de gauche qu'il a ét é pendant une vingtaine d'années a toujours considéré que la sécurité ne devait pas être caricaturé comme une valeur de droite. 16:16:51 Sur les Roms, le président a toujours refusé l'amalgame. Dans sa ville à Mulhouse, JM Bockel a mené une démarche d'insertion de ces personnes. Mais cela a échoué car ces personnes sont entre les mains de mafias cruelles et cyniques qui les exploitent. Tous les maires, de droite comme de gauche (Rebsamen), procèdent à des expulsions.


Visionner la 2° partie
16:20:21
Invité : Jean-Marie Bockel, secrétaire d'état à la justice et président de Gauche Moderne. - Il évoque la question des liens entre immigration et délinquance. 16:24:03 Au PS, il y a une sorte de schizophrénie sur le sujet de la sécurité. JM Bockel ne souhaite pas le retour des socialistes au pouvoir car les conditions ne sont pas réunies pour que ce soit une bonne chose pour le pays. 16:25:34 Chaque fois qu'il y a une réforme des retraites, les socialistes sont farouchement contre et disent qu'ils reviendront dessus. Jamais ils ne l'ont fait.


Visionner la 3° partie
16:40:41
Invité : Jean-Marie Bockel, secrétaire d'état à la justice et président de Gauche Moderne. - Il évoque les prises de position des ministres d'ouverture. Il travaille dans un bon esprit avec Michèle Alliot-Marie. 16:43:46 Selon lui, Jean-Louis Borloo pourrait être premier ministre. 16:45:22 Une candidate centriste en 2012 serait peut-être utile mais il y a des conditions, comme ne pas diminuer les chances de Nicolas Sarkozy au second tour. 16:46:23 Michèle Alliot-Marie a annoncé la présence de l'avocat durant la garde à vue. Cela pose la question de la possibilité pour tout un chacun d'avoir accès à l'avocat. 16:49:53 JM Bockel pense qu'on pourrait imaginer que l'appel du parquet, dans certains cas, puisse être sus pensif. 16:51:01 Il revient sur le cas du meurtre d'une femme par un récidiviste. Les responsables politiques ont le devoir d'empêcher que ce genre de situation se reproduise.


Visionner la 4° partie
16:53:03
Invité : Jean-Marie Bockel, secrétaire d'état à la justice et président de Gauche Moderne. - Il a été missionné par Nicolas Sarkozy pour présenter un rapport sur la prévention de la délinquance des jeunes. Il faut élargir le sujet à la question de l'école et à celle de la parentalité. JM Bockel est favorable à ce qu'on puisse frapper au porte-monnaie lorsque c'est nécessaire. 16:55:15 La commission des lois du sénat a rejeté les 2 amendements du gouvernement sur les peines plancher pour les meurtres de policiers. Fin 16:57:00