L'actualité de Jean-Marie Bockel

Sénateur du Haut-Rhin


Suivez l'actualité de Jean-Marie Bockel sur Twitter

Délinquance des jeunes: Bockel chargé de mission, assises en octobre

Publié le 05 Aout 2010

PARIS, 4 août 2010 (AFP) - Nicolas Sarkozy a annoncé mercredi avoir confié une mission sur la prévention de la
délinquance juvénile au secrétaire d'Etat à la Justice, Jean-Marie Bockel, qui compte organiser à la mi-octobre des "assises" réunissant tous les acteurs concernés.

"Le président de la République a confié à Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat à la Justice, une mission de réflexion et de
propositions sur la prévention de la délinquance des jeunes", a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

M. Sarkozy a demandé à M. Bockel de lui remettre un rapport après les assises que le secrétaire d'Etat souhaite organiser le 14 octobre, précise sa lettre de mission, dont l'AFP a pris connaissance.

Cette initiative fait suite aux multiples déclarations et annonces du chef de l'Etat sur le thème de la sécurité depuis la mi-juillet.

"Cette mission s'intéressera notamment à la prévention sociale et éducative de la délinquance des jeunes, à la recherche tant en France qu'à l'international de bonnes pratiques et à la formulation de propositions innovantes en la matière",souligne la lettre.

"La lutte contre l'insécurité doit marcher sur deux pieds: la dimension sécuritaire (...) mais, dans le même temps, la
prévention de la délinquance des mineurs et des jeunes majeurs (qui) doit être une priorité de notre société", a déclaré à l'AFP M. Bockel.

"Ce n'est pas une affaire de gauche ni de droite, mais une priorité de tout le pays", a assuré le secrétaire d'Etat à la Justice,
président du parti social-libéral La Gauche moderne (LGM), associé à la majorité présidentielle.

M. Bockel avait lui-même confié en décembre dernier une mission sur la prévention de la délinquance juvénile à Jean-Yves
Ruetsch, responsable du "pôle prévention citoyenneté" à Mulhouse, ville dont M. Bockel a été le maire durant 21 ans.

Il avait rendu publiques en février les conclusions de cette étude, qui identifiait des "bonnes pratiques locales" (collégiens
médiateurs, école des parents, soutien prévention de l'alcoolisme, prise en charge des élèves exclus de leurs établissements, etc.) et formulait "60 propositions".

"On peut faire mieux ensemble, le sujet mérite que tout soit remis à plat", avait-il dit, annonçant son intention d'organiser à
l'automne des assises réunissant tous les acteurs concernés.

"Il faut mettre en cohérence tous les moyens existants - au niveau des villes, des départements, des associations, des services de l'Etat", a-t-il insisté mercredi, en se félicitant que sa démarche et ses projets soient désormais "validés au plus haut".

© 1994-2010 Agence France-Presse

Lire aussi  Communiqué de presse du Secrétaire d'Etat à la Justice