L'actualité de Jean-Marie Bockel

Sénateur du Haut-Rhin


Suivez l'actualité de Jean-Marie Bockel sur Twitter

Conférence de presse J-M Bockel : Prévenir la délinquance des jeunes

Publié le 02 Septembre 2010

Jean-Marie Bockel a présenté, le 1er septembre, les grands axes du prochain rapport sur la prévention de la délinquance des jeunes.
Fournir un rapport sur la prévention de la délinquance des jeunes : c'est la mission confiée à Jean-Marie Bockel par Nicolas Sarkozy le 3 août dernier. Le travail de réflexion et de propositions s'appuiera sur le rapport de Jean-Marie Ruestch remis au secrétaire d'État à la Justice, le 18 février dernier. Les trois grands axes de cette étude structureront le futur rapport : soutien à la parentalité, réinsertion des jeunes exclus, coopération entre les acteurs concernés.

Un pays qui a peur de sa jeunesse est un pays qui va mal. Un pays qui a confiance en sa jeunesse est un pays qui prépare son avenir

Jean-Marie Bockel

Jean-Marie Bockel a insisté sur la complémentarité indissociable entre la prévention de la délinquance juvénile et la politique de sécurité. "Il ne peut y avoir de politique de sécurité durable et efficace sans politique de prévention de la délinquance" et "il ne peut pas y avoir de politique de prévention efficace sans l'aspect de la sanction", a-t-il précisé.

La part des mineurs dans les phénomènes de délinquance augmente : violences contre les personnes, violence des filles, dégradation des biens… Le ministre a mis en avant quelques chiffres : au cours des six premiers mois de l'année 2010, le nombre de mineurs mis en cause dans des actes de délinquance est de 128 000. Une donnée en forte augmentation par rapport aux deux années précédentes. En vingt ans, le nombre des mineurs mis en cause a augmenté de 118 %.

Une prévention qui démarre avec l'apprentissage à la citoyenneté
Le ministre a insisté sur l'importance de prendre en compte le problème de la délinquance le plus en amont possible. La prévention doit être présente dès le début de cette construction. Il ne s'agit pas de la prévention qui intervient sur les jeunes déjà inscrits dans la délinquance, mais la "prévention dans le respect que le jeune se doit à lui-même et aux autres au sein du contrat social, des valeurs de la République", a précisé Jean-Marie Bockel.
"Ma démarche consistera à travailler le plus en amont possible avec tous les acteurs", a déclaré Jean-Marie Bockel. Le secrétaire d'État auditionnera les acteurs concernés dans différents domaines (justice, santé, éducation…), les élus, les autorités religieuses, les représentants d'organisations syndicales, professionnelles...
Le rapport sera remis au président de la République à l'issue des Assises de la prévention de la délinquance juvénile qui se tiendront le 14 octobre prochain.

Retrouvez cet article paru le 2 septembre 2010 sur le site du gouvernement

 

 

GALERIE PHOTO

 

GALERIE PHOTO