L'actualité de Jean-Marie Bockel

Sénateur du Haut-Rhin


Suivez l'actualité de Jean-Marie Bockel sur Twitter

Bockel : renforcer les capacités nationales et coopération à l'Otan

Publié le 23 Février 2012

Cyberdéfense

La France doit développer ses propres capacités à lutter contre les attaques informatiques et renforcer sa coopération dans ce domaine, notamment avec d´autres pays européens et au sein de l´Otan, a estimé mercredi le sénateur Jean-Marie Bockel, chargé d´un rapport parlementaire sur la cyberdéfense.

«La France a développé des moyens encore insuffisants, mais de manière astucieuse» pour sa cyberdéfense, a souligné M. Bockel lors d´un point de presse.
Considérée comme un enjeu majeur pour la sécurité globale, la cyberdéfense est la capacité des Etats à se préserver des attaques informatiques qui peuvent viser ses systèmes de défense, services publics, réseaux de communications, de santé, de transports ou ses systèmes bancaires, mais aussi de l´espionnage industriel.
En France, le ministère des Finances a notamment été victime en mars 2011 d´une spectaculaire attaque informatique visant les dossiers sensibles de la présidence française du G20.

«Nous avons progressé, nous avons mis en place des organismes de contrôle. De grandes entreprises - notamment dans le domaine énergétique - ont développé leur propres systèmes de protection», a fait valoir M. Bockel.
La coopération internationale est toutefois «déterminante» dans ce domaine, selon l´ancien secrétaire d´Etat aux anciens combattants, qui a plaidé pour un renforcement de cette coopération notamment au sein de l´Alliance atlantique.
«Nous devons garder sur ces questions des éléments de souveraineté, nous ne pouvons pas tout déléguer, sinon nous créons des éléments de fragilité», a-t-il toutefois estimé.
M. Bockel a souligné que des pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou l´Allemagne investissent proportionnellement des moyens plus importants que la France dans la cyberdéfense. Les effectifs de l´Agence nationale de la sécurité des systèmes d´information (Anssi), créée en 2009, doivent toutefois être portés de 290 personnes fin 2012 à 360 fin 2013, a-t-il noté.
Le président de la Gauche moderne doit rendre son rapport fin juin, début juillet.

Retrouver cet article paru le 22 février 2012 sur le site lalsace.fr