L'actualité des élus de La Gauche Moderne

 

Publié le 13 Juillet 2010

Communiqué de presse de Michèle STRIFFLER : Reconstruction d'Haïti au point mort

Communiqué de presse de Michèle STRIFFLER,

Michèle Striffler, Député européen,
1ère Vice-présidente de la Commission du Développement
Rapporteur Permanent pour l'Aide Humanitaire

 

Reconstruction d'Haïti au point mort


Michèle STRIFFLER, Rapporteur Permanent pour l'Aide Humanitaire, de retour de mission en Haïti pour faire le point sur l'aide d'urgence, la reconstruction et sur l'utilisation des fonds européens, a exprimé son inquiétude face à l'"apparente absence de leadership des autorités locales" et "aux très faibles capacités du gouvernement pour mener à bien le processus de reconstruction".  

Elle  a regretté que la Commission intérimaire pour la reconstruction d'Haïti commence à peine ses travaux et que son mandat et son règlement intérieur fassent toujours l'objet de débats. Selon Michèle STRIFFLER, 1ère Vice-présidente de la Commission du Développement, il est urgent que les 10 Milliards de dollars  d'aide promise par la Communauté internationale arrivent le plus vite possible pour assurer la reconstruction du pays et soulager les acteurs humanitaires. Elle sera très attentive au déploiement efficace des ressources et à la transparence du système mis en place.

Selon l'Eurodéputé, il est incohérent que les pelleteuses et camions aient été ramenés aux Etats-Unis et en Europe alors que les Haïtiens ne disposent que de quelques pelles et brouettes pour évacuer les tonnes de gravats qui bloquent la ville de Port-au-Prince.

Michèle STRIFFLER, Député européen, a néanmoins pu mesurer le travail réalisé par les nombreux acteurs humanitaires qui a permis d'éviter que le violent séisme ne se transforme en crise sanitaire grave. Une communication sur les "effets non visibles" des actions humanitaires parait nécessaire pour mieux informer les sinistrés ainsi que les citoyens européens qui ont manifesté leur solidarité après la catastrophe.

Michèle STRIFFLER a lancé un appel aux autorités haïtiennes pour qu'une solution rapide soit trouvée pour accueillir les sans-abris qui ont trouvé refuge dans des camps de fortunes sur des places publiques. La relocalisation se heurte au manque de terrains disponibles, à un système foncier inexistant et une emprise de la diaspora sur de nombreuses parcelles.

Michèle STRIFFLER présentera son Rapport de mission en Commission du Développement le mardi 13 juillet et interpellera les Commissaires européens en charge de l'Aide Humanitaire et du Développement.

 


0 réaction