Cantonales 2011 : Infos et Articles de Presse

ALSACE - Schiltigeim AQUITAINE - Pau nord - Houeillès BOURGOGNE - Dijon 4 HAUTE NORMANDIE - Rouen 6 - Duclair
LANGUEDOC-ROUSSILLON -
Nîmes 5 NORD PAS DE CALAIS - Douai nord-est - Pont a Marcq
PACA - Gap  sud-est - Avignon sud - Nice 12 PICARDIE - St Quentin RHONE ALPES - Chambéry nord

 

Infos - Articles de presse Agenda - Réunions publiques Les Candidats

LANGUEDOC-ROUSILLON - Canton de Nîmes 5 : Infos - Articles de Presse

Gard > Canton de Nîmes 5

Titulaire :

Deny Jean (La Gauche Moderne)

Suppléante :

Elisabeth Ait Amara Garnier (Modem)

Le 22 février 2011 :
Flyer Deny Jean et Elisabeth Ait Amara Garnier



Le bulletin de vote de Deny Jean et Elisabeth Ait Amara Garnier


Gard > Canton de Nîmes 5

Titulaire :

Deny Jean (La Gauche Moderne)

Suppléante :

Elisabeth Ait Amara Garnier (Modem)

Article paru le 18 février 2011 dans le journal La Marseillaise :
Bockel soutient Deny Jean

 

Article paru le 17 février 2011 sur www.midilibre.com :
Bockel lance Deny Jean

Sénateur du Haut-Rhin, ex-maire de Mulhouse, ex-secrétaire d'État à la Francophonie et aux Anciens combattants au gouvernement Fillon, Jean-Marie Bockel est le fondateur du parti : La Gauche moderne.   « Un parti créé en raison des archaïsmes du PS » auquel il a adhéré trente-quatre ans. Sa présence dans la ville de son   « collègue sénateur Jean-Paul Fournier n'est pas une attitude agressive » précise-t-il, mais l'occasion «   de faire vivre la démocratie ». Avant d'ajouter :   « La Gauche moderne possède une capacité critique au sein de la majorité et tente de créer une alternative au tout UMP. » Le sénateur Bockel précise que la 'GM' compte 1 500 adhérents à travers la France et présente   « 20 candidats aux cantonales à travers la France ». À Nîmes, il a lancé la campagne de Deny Jean, Gauche moderne, et sa suppléante Élisabeth Aït Amara-Garnier, MoDem, qui part sur le 5e canton. Candidat qui explique son engagement politique   « par un prolongement de son action sur le terrain de président de comité de quartier ». Il veut faire   « de la politique autrement » et estime :   « Sur le 5e canton, il y a un espace politique » à occuper entre le sortant UMP Proust et la candidate socialiste El Baz. Et s'il n'est pas au second tour, il explique qu'il pourra soutenir l'un ou l'autre candidat. La politique autrement...

Retrouvez cet article paru le 17 février 2011 sur www.midilibre.com

 

 

Gard > Canton de Nîmes 5

Titulaire :

Deny Jean (La Gauche Moderne)

Suppléante :

Elisabeth Ait Amara Garnier (Modem)

Réunion publique : mercredi 16 février 2011 :
Lancement de la campagne de Deny Jean avec Jean-Marie Bockel

Pour le lancement de la campagne pour les élections cantonales de Deny JEAN à NIMES, Jean-Marie BOCKEL, ancien ministre, Sénateur et Président de La Gauche Moderne, animera une réunion le Mercredi 16 Février 2011 à 19H00 au restaurant "Porte de France" 60 rue Porte de France-Place Montcalm à NIMES. Deny JEAN et les responsables régionaux de La Gauche Moderne seront présents. Venez nombreux.

 

Gard > Canton de Nîmes 5

Titulaire :

Deny Jean (La Gauche Moderne)

Suppléante :

Elisabeth Ait Amara Garnier (Modem)

Blog Deny Jean le 10 février 2011 :

Elections Cantonales Nîmes : Pourquoi je suis candidat sur le canton de Nîmes V

Déclaration de candidature :

Je vous annonce que je suis candidat aux élections cantonales sur le cinquième canton de Nîmes.

Nîmois, fils et petit-fils de commerçants nîmois et enfant du Puech du Teil, j’ai la passion de ma ville : Nîmes.

Je suis un habitant du quartier Puech du Teil depuis trente cinq ans et, par choix, je travaille dans l’un des deux collèges du canton comme intendant.

Ainsi, je suis au centre des préoccupations des habitants du cinquième canton.

Président d’un comité de quartier, j’ai su dynamiser cette association et en faire l’un des comités les plus importants de la ville de Nîmes. Avec mon équipe, je me suis fortement mobilisé pour assurer la sécurité des biens et des personnes en proposant la mise en place de l’opération voisins vigilants ou plutôt tranquillité voisins solidaires. Cela a permis de créer du lien social et une solidarité entre voisins.

Je crois aux vertus du bénévolat et de l’engagement associatif. C’est ainsi aussi que je veux faire de la politique : c’est à dire de manière totalement désintéressée. Etre à l écoute et être le porte-parole des habitants des quartiers du cinquième canton, telle est ma seule ambition.

Faire de la politique autrement, c’est aussi être opposé au cumul des mandats et aux élus qui ne font carrière que pour chercher des gratifications matérielles. La politique doit être conçue comme un service rendu aux citoyens.

En matière politique, je suis un modéré. Je suis membre de la Gauche Moderne, parti politique présidé par Jean-Marie Bockel, ancien ministre et sénateur.

Un peu comme tous les Français, j’ai des idées à la fois de droite et de gauche.

Si j’enrage de payer des impôts, je suis néanmoins fortement attaché à un service public de qualité et je proteste lorsqu’on supprime des postes d’enseignants de policiers ou d’infirmières.

Si j’ai mis en avant les problèmes de sécurité dans mon quartier, je suis néanmoins attaché à une politique équilibrée dans ce domaine qui allie à la fois la prévention et la répression.

Enfin, je ne confonds pas l’assistanat et la solidarité.

Avec ma suppléante issue du MODEM Madame Elisabeth AIT AMARA GARNIER, nous symbolisons le rassemblement des sociaux-démocrates, des démocrates et des centristes. Une dynamique est en marche.

Notre projet est de tout faire pour que le cinquième canton de Nîmes ne soit pas délaissé par le Conseil Général du Gard et de refaire de Nîmes une ville attractive et sûre pour les habitants et les entreprises.

Mes chers amis, ce que je vous propose c’est de faire gagner ensemble le cinquième canton de Nîmes.

Deny JEAN

 

Elections Cantonales Nîmes : Sur le terrain à la rencontre des Nîmois !
Avec Deny JEAN en campagne à NIMES

En campagne dans le quartier Montcalm-République, tractage et rencontre avec les habitants du canton.


 

Gard > Canton de Nîmes 5

Titulaire :

Deny Jean (La Gauche Moderne)

Suppléante :

Elisabeth Ait Amara Garnier (Modem)

Article Midi Libre > jeudi 20 janvier 2011

Deny Jean, le candidat Gauche moderne aura une suppléante MoDem

C'est parti   pour le MoDem. Le convalescent parti centriste, dont on ne savait trop combien il pourrait présenter de candidats aux prochaines cantonales, sera finalement présent au minimum dans quatre cantons gardois (1).

À Nîmes, Philippe Berta, le responsable départemental du MoDem, a confirmé mardi soir, lors d'un point presse, que les candidatures de Guillaume Castille en binôme avec Joëlle Pellissier sur le 3e canton et de Corinne Ponce-Casanova avec Philippe Treil sur le 4e avaient été validées par la direction nationale du Mouvement démocrate.

Pour le 5e canton, le MoDem a décidé de soutenir Deny Jean, le candidat Gauche moderne de l'ancien secrétaire d'État Jean-Marie Bockel. Ce dernier aura une suppléante MoDem, en l'occurrence Élisabeth Aït-Amara Garnier.

« Notre objectif est de permettre le renouvellement du personnel politique local et de construire un projet innovant », a expliqué Philippe Berta, qualifiant ses trois candidats   « d'acteurs de terrain qui sont à l'écoute des concitoyens depuis longtemps pour certains ». C'est le cas effectivement pour Deny Jean, président de comité de quartier, pour Corinne Ponce-Casanova, qui a rappelé avoir été élue à la Ville pendant treize ans, et pour la suppléante de Guillaume Castille, très implantée sur le 3e canton.

Les trois candidats MoDem ont indiqué vouloir faire   « une campagne de proximité ».

> Retrouvez cet article paru le 20 janvier 2011 sur le Midi Libre

 


Gard > Canton de Nîmes 5

Titulaire :

Deny Jean (La Gauche Moderne)

Suppléante :

Elisabeth Ait Amara Garnier (Modem)

Article paru le 20 janvier 2011 sur le Midi Libre.com :
Deny Jean « On propose une alternative »

Si vous avez des élus en mars, comment se positionneront-ils par rapport à la majorité PS du conseil général ?
On est sur une ligne d'autonomie. Les choses sont claires, nous souhaitons être un espace d'équilibre entre les deux blocs traditionnels et nous ne rallierons pas l'un ou l'autre. Après, on ne s'interdit pas de voter un budget qui reprendrait nos propositions.

Pourquoi soutenir la Gauche moderne sur le 5e canton, un parti lié à l'UMP ? C'est un choix lié à la personnalité du candidat, pas du parti. On connaît Deny Jean, on mesure son action sur ce canton. Ces trois cantons ont besoin qu'on ne réagisse pas à un mot d'ordre politique mais qu'on s'intéresse aux candidats.

Vue la visibilité du MoDem en ce moment, vos candidats ne risquent-ils pas de faire
de la figuration ? Tous les partis ont à craindre l'abstention et le FN. À nous de donner envie aux Nîmois d'aller voter en notre faveur et de leur expliquer que l'on n'est pas dans les règlements de compte potentiels : UMP contre Nouveau Centre, PS contre PC... On n'a pas envie de rentrer là-dedans, on veut renouveler cette image et proposer une alternative.

Retrouvez cet article paru le 20 janvier 2011 sur le Midi Libre.com